Mini-remaniement gouvernemental : Le PM Mamady Youla justifie la décision

11 septembre 2017 11:11:16
0

Au mois d’août dernier, le président Alpha Condé a procédé à un mini-remaniement de l’équipe gouvernementale dirigée par Mamady Youla. Après vingt mois passés au gouvernement, cinq ministres ont été limogés.

Ce lundi 11 septembre, le Premier ministre Mamady Youla a abordé ce sujet avec nos confrères de la radio Chérie FM dans l’émission Tribune de l’Actu : « A la mise en place de ce gouvernement, il était très clairement entendu avec le chef de l’Etat que lorsqu’il y avait besoin d’apporter des réglages ou alors de corriger certaines insuffisances ou alors pour d’autres raisons, d’autres motifs, on n’allait pas attendre des grands remaniements de manière périodique et ponctuelle. On pouvait passer en revue le travail de l’équipe gouvernementale et apporter les changements qui s’imposent. Et je puis vous assurer que ce travail, ce débat, ces discussions, ont lieu régulièrement avec le chef de l’Etat pour s’accorder sur les dispositions à prendre. […] Je rappelle que c’est le chef de l’Etat qui signe les décrets, mais ce travail est fait très clairement avec le gouvernement, et en particulier avec le chef de gouvernement que je suis. »

A la nomination des membres du gouvernement en janvier 2016, chaque ministre a reçu une feuille de route. En fin d’année 2016, une évaluation des ministres été faite. Mais le Premier ministre ne dit pas que le départ du gouvernement de ces ministres est dû à cette évaluation : « Nous avons organisé un séminaire, lorsque nous avons fait l’évaluation en fin d’année 2016. De façon très formelle, nous organisons des évaluations de la mise en œuvre des feuilles de route, donc des objectifs assignés à chaque département. A la fin de l’année 2016, ce travail a été fait et à plusieurs niveaux nous avons fait un travail de l’évaluation conduite par la Primature. Nous avons ensuite organisé un séminaire pour examiner les résultats de l’année 2016 et puis se pencher sur les objectifs prioritaires et les ajustements à faire pour l’année 2017. Nous n’avons pas souhaité entrer dans l’exercice de dire voici les bons élèves, voici les mauvais. Nous sommes une équipe gouvernementale. Nous faisons ce travail et on se parle franchement. Ensuite, nous tirons les conclusions qui s’imposent. Oui, nous insistons sur la redevabilité des membres du gouvernement. Je ne dirai pas que le départ de ces ministres a directement un lien avec l’évaluation de ces feuilles de route, mais quelque part, je pense que si certains ministres ont quitté le gouvernement ce n’est pas par manque de résultats. Je préfère ne pas entrer trop en détails. Ce sont des gens qui ont quand même servi le gouvernement. Bon, pour des raisons ou d’autres, peut-être qu’ils ne répondaient plus à l’attente qui était placée en eux. »