Migration de l’analogique au numérique : pourquoi le projet coince en Guinée ?

13 juillet 2017 8:08:48
0

L’Afrique s’était donnée rendez-vous pour basculer dans la télévision numérique en juin 2015. Mais en Guinée, trois ans après l’acquisition du marché, la migration de l’analogique vers la télévision numérique terrestre (TNT), peine à démarrer concrètement.

En visite à Beijing pour une formation, la presse guinéenne a posé le problème aux dirigeants du groupe Star Times, adjutateur du marché, pour savoir pourquoi ça coince.

En réponse, Mme Guo Ziqi, vice-présidente du groupe Star Times, entourée de ses collaborateurs, a d’abord fait visiter ses installations, expliqué ses ambitions pour l’Afrique, et annoncé ses innovations.

Interpellé par un confrère par rapport au retard accusé dans la migration de l’analogique au numérique en Guinée, Mme Guo Ziqi dira,  que la migration de l’analogique vers le numérique en Guinée est une longue histoire.

« C’est en 2013, que nous avons gagné le marché. L’année suivante, soit en 2014, nous avons signé le contrat commercial. Après, à cause des remaniements dans votre gouvernement, le projet a connu un arrêt. Mais avec la nomination d’un nouveau ministre de la communication, nous avons réexaminé le projet. En fin de compte, vos autorités ont dit que Star Times est qualifiée à gérer le projet », a-t-elle expliqué.

Lors de sa dernière visite en Chine, a-t-elle encore poursuivi, le président Alpha Condé a rendu visite aux dirigeants du groupe Star Times situé en banlieue de Pékin.

« En mai 2017, nous avons signé le contrat définitif, dont la valeur s’élève à 99,15 millions de dollars. Le projet se subdivise en quatre parties. La numérisation de la télévision nationale, la numérisation de la radio RKS, la numérisation du réseau national et de la transmission et la numérisation du terminal », a-t-elle précisé aux hôtes.

« Avec ce réseau, le signal peut couvrir tout le pays ce projet. C’est un prêt concessionnel de la Chine. Le projet a démarré. Il prendra deux à trois ans », a-t-elle conclu.