Marche des ouvriers à Kaloum: l’inter-centrale CNTG-USTG condamne l’attitude des marcheurs (Communiqué)

12 octobre 2017 15:15:33
0

Des centaines de jeunes ouvriers ont marché dans les rues des rues de Kaloum mercredi 11 octobre 2017 pour réclamer, disent-ils, leurs « cautions » dont ils sont sevrés depuis bien des mois. Ils ont marché sur une distance de plus d’un kilomètre en proférant des mots peu tendres à l’endroit des autorités.

Une situation qui a amené l’Inter-centrale Cntg-Ustg a faire un communiqué  dont  Guinéenews s’est procuré copie. Dans ce document d’une, l’Inter-centrale Cntg-Ustg dit constater avec regret qu’au moment où les partenaires sociaux (Gouvernement-Patronat et Inter-centrale Cntg-Ustg) sont en train de finaliser le processus de négociations autour de la plateforme revendicative de 2017 et dont plusieurs points ont fait l’objet d’accord, des ‘’individus se réclamant d’une organisation syndicale’’ ont envahi dans la journée du 11 octobre 2017, les locaux de la Caisse nationale de sécurité sociale au moment de la paie des pensions de retraite, proférant des injures et des menaces.

 «L’Inter-centrale condamne ces attitudes irresponsables qui ternissent les relations de travail et portent atteinte à la paix sociale. Elle informe les travailleurs et travailleuses, l’opinion nationale et internationale qu’elle n’est en rien mêlée à ce genre d’activités contraires à l’idéal syndical et aux principes du dialogue social », lit-on entre autres lignes.

 En conséquence, poursuit le communiqué, l’Inter-centrale Cntg-Ustg invite tous les travailleurs soucieux de la consolidation des acquis obtenus de haute lutte durant les négociations, à renforcer l’unité et la solidarité jusqu’à l’aboutissement par le dialogue et la concertation de tous les autres points de la plateforme revendicative de février 2017.

Les actes de ce mercredi 11 octobre interviennent après ceux perpétrés à l’Inspection générale du Travail et au ministère de l’Enseignement technique, de la Formation professionnelle, de l’Emploi et du Travail.