Macka Traoré d’HADAFO Média parle du « FRISTIVAL », le festival de Fria.

26 décembre 2016 5:05:38
0

« Tant que je pourrai faire sourire les enfants de Fria, je ne ménagerai aucun effort pour revoir ce joli spectacle sur les visages »

Après la réalisation du morceau et du clip “Fria, relève-toi!”, la ville de Fria qui a longtemps été appelée “Petit Paris” et qui est frappée par une crise sans précédent, va à nouveau être au cœur d’une semaine de festivités. Un projet à mettre à l’actif de Macka Traoré et de son équipe qui ne cessent depuis quelques années de redonner du sourire aux populations oubliées par les autorités guinéennes.

Pour fêter en beauté la fin d’année, comme c’était le cas à l’approche de chaque fin de mois de décembre dans la cité d’alumine, les Friakas vont vivre un festival intitulé “FRISTIVAL”, un événement artistique et culturel qui se déroulera du 22 au 29 décembre prochain.

Etant l’un des médias partenaires, Guinéenews a rencontré Macka Traoré, ce fils de Fria évoluant dans le groupe Hadafo Médias et qui est l’initiateur du festival pour en savoir plus sur ce projet salutaire et humanitaire.

Guineenews : Parlez-nous du FRISTIVAL

Macka Traoré : Le “FRISTIVAL” est une suite logique du projet “Fria Relève-Toi!” qui est une structure mise en place pour venir en aide aux populations de Fria et a pour ambition de mettre la ville de Fria sous la lumière car elle était et elle est toujours dans une crise sans précédent. Avec des amis, nous avons récolté des fonds et des fournitures scolaires de près de 20.000 cahiers et accessoires pour la première partie du projet “Fria, relève-toi”!. Ensuite, la seconde mission était d’autonomiser les femmes de Fria et cela n‘était possible qu’avec une formation dans un métier générateur de revenu. Donc avec les moyens du bord, nous avons pu former 250 femmes dans les métiers de la teinture et de la saponification. C’est sur cette même lancée que mes amis culturels et moi, nous nous sommes dit de mettre en place un événement qui pourrait culturellement, faire en sorte que l’enfant de Fria se sente bien à l’instar de ses frères guinéens. Il fallait offrir le même plaisir de fêter la fin d’année à cette génération qui, malheureusement, est tombée au moment de cette fâcheuse crise. C’est comme ça le festival m’est venu en tête et j’ai rencontré les amis pour leur expliquer ce que j’avais comme idée, celle de mettre un événement pérenne, un festival qui sera organisé à Fria tous les ans et qui aura sur scène les têtes d’affiche de la musique guinéenne, un événement au cours duquel il y aura des formations avec pour vision, que Fria revive sa splendeur sur tous les plans à travers un projet pérenne qui impacterait positivement sur la vie des populations.

Guineenews : quel sera le menu du FRISTIVAL?

Macka Traoré : le festival s’étendra du 22 au 29 décembre prochain. Et du 22 au 25 décembre, il y aura une série de formations et de créations artistiques dans les métiers de la musique, de la culture et du théâtre. Le 26 décembre, il y aura “la comedy day” qui verra se produire sur scène tous les grands humoristes de ce pays afin que ce jour, le stress et les énergies négatives quittent la ville et les esprits; de la comédie, du stand-up, le One man show, des sketches et des spectacles seront au rendez-vous. Le “children day” qui aura lieu le 27 sera consacré aux enfants. C’est une manière de fêter avec les enfants de Fria le mois de décembre et Balla Moussa fera le show avec les tout petits. Il y aura aussi “le folklore day” le 28 décembre pour découvrir les danses traditionnelles, les percussionnistes, la présence des artistes traditionnels qui font le tour du monde, des ballets et des expositions. Pour finir le 29 décembre, c’est le jour de la musique avec une grande scène et assez de lumières pour voir des artistes à la une dans le pays et certains qui viendront de l’étranger,  faire le show de 18h à 6h du matin Inch’Allah.

Guineenews : comment allez-vous vous y prendre pour déplacer, loger et nourrir les artistes?

Macka Traoré : jusqu’à ce jour, je n’ai que des belles idées, mon engagement, mon énergie mais aussi la famille qui m’accompagne. Pour le moment, nous n’avons pas un partenaire ou un sponsor à part Hadafo Média, Guineenews, Afroguinee, Guinee7 et les autres médias de la place qui nous accompagnent à zéro franc. L’équipe travaille pour que les gens soient bien logés, pour qu’ils mangent bien, pour qu’ils fassent le show. Et j’aimerais dire que tous les artistes contactés ont décidé de participer gratuitement à cet événement. Personne ne m’a demandé un cachet pour cette première édition. Et de notre côté, nous nous battons pour que la logistique soit au rendez-vous.

Guineenews : vous êtes un exemple de réussite pour la jeune génération de Fria. Quel message avez-vous à leur endroit vu qu’avec la crise, le banditisme et la délinquance se sont implantés?

Macka Traoré : le thème de cette première édition est ‘’le sida et la bonne humeur”. Nous savons que les zones minières n’ont pas connu par le passé la souffrance et nous partons avec les artistes, avec la presse pour dire aux jeunes de Fria “attention, il y avait le sida et il y en a aujourd’hui plus que jamais parce que nos sœurs se livrent à la prostitution pour gagner de l’argent, ne sachant pas quoi faire”. Nos jeunes qui sont dans cette crise ont adopté des comportements contraires à la loi et cela n’est pas normal. Nous allons parler avec eux et dans ce domaine, les artistes sont les mieux placés pour faire passer des messages une fois sur scène. Donc j’aimerai leur dire que je comprends leurs peines mais que rien n’explique la dépravation, rien n’explique l’adoption de cette mauvaise éducation, rien n’explique qu’ils soient déroutés. Je veux qu’ils sachent et qu’ils comprennent qu’il ne s’agit pas d’avoir une famille riche pour faire des grandes choses,  c’est lorsque tu as des idées, tu sais où tu veux partir et d’où tu viens, que tu adopteras un mode de vie responsable et que tu pourras poser des actes citoyens. Fria ne mourra pas tant que nos cœurs battront.

Guineenews : après le FRISTIVAL, un autre projet va-t-il suivre ?

Macka Traoré : tous les projets réalisés sont un contenu et une continuité de ‘’Fria, relève-toi’’. Tant que je pourrai faire sourire les enfants de Fria, je ne ménagerai aucun effort pour revoir ce joli spectacle sur les visages.

Guineenews : pouvez-vous nous donner la liste des artistes qui participeront à cette première édition ?

Macka Traoré : des groupes tels que Banlieuz’art, Soul Bang’s, Petit Kandia, Singleton, Djani ALfa, Khady Diop, Steve One Lock’s, Ras Condel, Abdoul Jabbar, Balla Moussa, Instinct Killers, Oudy 1er , Jack Woumpack, Sossodef. Les Sérial Rieurs, Mamadou Thug, sont déjà annoncés pour cette première édition. D’autres groupes d’artistes de la localité sont aussi programmés afin de rendre plus vivante et plus métissée la fête.