Littérature : un jeune écrivain de la diaspora guinéenne explique comment le livre a changé sa vie

10 octobre 2017 20:20:42
0

Sanoussy Gallice Junior Diallo est un jeune artiste musicien, par ailleurs membre de la communauté guinéenne de Washington. Il séjourne actuellement au pays dans le cadre de Conakry, capitale mondiale du livre.

Porteur d’un projet dénommé « Dans ma lecture », Gallice Junior, par celui-ci, entend promouvoir la lecture au sein de la jeunesse guinéenne.

Le projet est inspiré du titre d’une de ses chansons que le jeune artiste dit avoir composée pour accompagner le glorieux travail qu’est en train d’abattre le Commissariat général de Conakry, capitale mondiale du livre.

« Parce que la lecture a fait de moi ce que je suis aujourd’hui. Il y a 17 ans et depuis que je quittais la Guinée, je trainais dans les rues de Boussoura-port. Je ne savais ni lire, ni écrire jusqu’en 5ème année. C’est à travers la lecture que je suis devenu ce que je suis aujourd’hui. Il est temps pour moi d’inspirer d’autres personnes. Car, j’ai été à mon tour inspiré grâce à ma défunte tante, Hadja Rouguiatou Fofana (paix à son âme) qui me demandait de lire et me donnait des livres », relate Diallo.

Pour la réalisation de son projet, le jeune artiste a ciblé quelques écoles, notamment Billy École à Béhanzin, le lycée Aviation à Tanènè, l’Université Nongo Conakry et l’école primaire de Boussoura qui lui a ouvert ses portes alors tout-petit.

« Je veux, à travers cette tournée, insuffler la motivation au sein de la jeunesse pour qu’elle prenne goût de la lecture. Il y aura aussi des méthodes de lecture. Parce qu’il ne s’agit pas de lire simplement. Il faut savoir comment lire et comment mettre à profit les connaissances acquises dans les livres », enseigne-t-il.

Tout-jeune, Gallice Junior dit avoir lu une citation de Jean Jacques Rousseau qui a fini par changer sa vie. C’était lors d’une de ses balades littéraires où il a lu dans le Contrat social « Pourquoi prendre son bonheur dans l’opinion d’autrui étant donné qu’on peut le prendre en soi-même ».

« Je n’ai pas que lu cette pensée, mais je l’ai appliquée dans la vie. Et c’est ce qui m’a permis d’être ce que je suis. Parce que depuis que j’ai lu cette citation, je lisais moins de moins. Je passais plus de temps à écrire moi-même. Et j’ai commencé à écrire mes propres chansons. Au lieu de passer une bonne partie de mon temps à écouter Mc Solar », conclut-il.