Littérature: un auteur malien présente au public guinéen son livre sur l’histoire des Kouyaté

26 septembre 2017 16:16:05
0

Le lundi de l’Harmattan-Guinée, un plateau qui donne la visibilité aux œuvres guinéennes et africaines, a reçu dans son programme du lundi 26 septembre, la présentation du livre “Kouyaté, la force du serment. Aux origines du griot mandingue”. Une œuvre signée de l’auteur malien, Pr. Idrissa Diakité, historien de son état, a constaté sur place Guinéenews.

Cette rencontre était placée sous le sceau de la célébration de la fête nationale du Mali, un pays frère à la Guinée.

La rédaction de ce récit est le fruit des années de durs labeurs comme nous l’a témoigné  le Pr Idrissa Diakité. “C’est un récit que j’ai imaginé après 30 ans de travaux que j’ai menés sur la problématique des traditions orales africaines. Un savoir recueilli auprès de nos traditionalistes que sont les griots, les forgerons, lors des rencontres communautaires. J’ai senti la nécessité de faire partager au grand public, le savoir contenu dans le grand Manding”, a-t-il affirmé.

Ensuite, l’écrivain malien a fait un résumé de son œuvre: “ tous les Kabilas constitutifs du Manding sont abordés dans ce livre en soulignant le rôle spécifique que chacun des ancêtres de ces kabilas a eu à jouer dans l’avènement du Mali.”

Et de préciser: “Kamandjan Camara était le chef de la confrérie des chasseurs et c’est le chef qui détenait le Kamatiguiya. Il était donc le Kamatigui. Il y avait une structure très hiérarchisée du Manden qui partait du Dagua jusqu’au Kiyèn en passant par le Kara, le Toutou et le Kaman”.

Poursuivant, le Conseiller technique au ministère de l’Enseignement Ssupérieur et de la Recherche Scientifique du Mali, est revenu sur l’origine éthymologique du nom Kouyaté.  “Kouyaté même veut dire qu’il y a quelque chose qui lie deux hommes. Cela se réfère à un serment qui a été pris entre deux ancêtres pour dire jusqu’à la fin du temps et du monde, nous sommes liés. Et nous nous devons fidélité et loyauté. Tout se bâtira sur une confiance mutuelle et c’est ainsi que Kouyaté est devenu le patronyme des premiers griots du mandingue”, a-t-il narré.

Pour l’écrivain malien, son livre de 195 pages fait découvrir Kouyaté, ses ancêtres, les rôles qu’ils ont joués, dans quelles circonstances. Mais en même temps, il raconte les événements auxquels les autres Kabilas ont participé ainsi que les différentes structures mandingues.

“Je suis dans la voie qu’ils ont tracée. J’espère que les jeunes générations trouveront de l’inspiration pour suivre la voie tracée par les anciens tels que le Pr Djibril Tamsir Niane, Pr Joseph Kizerbo”, a ainsi souhaité Pr Idrissa Diakité, l’auteur de “Kouyaté, la force du serment. Aux origines du griot mandingue”. Et d’ajouter: “mon livre est une réponse aux fétichistes de l’écriture qui reviennent à la charge. Les blancs font semblant de dire que l’Afrique a une histoire mais que le passé est lointain, qu’il a disparu à jamais car, il n’est pas écrit. Mais l’écriture a vu le jour en Afrique”