Guinée : l’ex président de la Feguifoot Super V au cœur d’un scandale d’un milliard !

09 août 2017 19:19:01
1

L’ancien président de la Fédération guinéenne de football, Salifou Camara dit ‘’Super V’’ a réussi à sortir la fin le 13 juin 2017 des caisses du trésor public la coquette somme d’un milliard 240 millions 470 mille 336  francs guinéens, a-t-on appris de sources proches du ministère des Finances et de la fédération guinéenne de football.

Tout est parti d’une facture qui a été présentée par Super V comme une somme payée de sa poche en 2014 pour soutenir le dossier de candidature de la Guinée pour  l’attribution de la CAN 2023. Et il est libellé sur le dossier  » remboursement en faveur de Monsieur Salifou Camara, ancien président de la fédération guinéenne de football, suite à l’inspection de la CAF relative à l’organisation de la CAN 2019 ou 2021« .

Seulement voilà, il existe déjà à la fédération guinéenne de football des traces de paiement de la compagnie mobile MTN d’un montant de 830 mille euros comme « soutien à la candidature de la Guinée pour l’organisation de la CAN.»

Pour pouvoir monter chez les cabinets spécialisés un dossier de candidature vendable à la CAF et réserver un accueil digne du nom aux émissaires de la CAF qui étaient venus inspecter in situ, la fédération avait ainsi obtenu cet important soutien financier de la compagnie de téléphonie sud-africaine.

Selon les dirigeants actuels de la fédération guinéenne de football, la supercherie de ‘’Super V’’ a consisté à  cacher l’existence  des fonds donnés par MTN, et présenter au ministère des Sports ces fonds comme  une avance personnelle, qui doit être remboursée plus tard par le gouvernement guinéen.

Selon un haut fonctionnaire du ministère des Sports, ‘’Super V’’ les avait contactés pour se faire rembourser. Mais,  le ministère des Sports n’a pas accepté d’engager la dépense. ‘’Super V’’ serait alors passé par des appuis à la Présidence de la République  pour se faire payer sur la ligne budgétaire des dépenses communes, nous informe-t-on

Nous avons tenté de joindre ‘’Super V’’ au téléphone sur son numéro de Guinée et de France, sans succès. Selon nos informations, l’homme ne serait pas en  Guinée depuis deux jours.

Aux dernières nouvelles, le ministère des Sports et la Fédération guinéenne de football s’apprêtent à porter plainte contre l’ancien président de la Fédération guinéenne de football (FEGUIFOOT).

  • CONDÉ ABOU

    C’est très important d’entendre parler d’un tel réquisitoire du Ministère des Sports et de la FEGUIFOOT contre Monsieur Super V, ancien President de la Federation Guineenne de Football.

    Mais, ne serait-il pas mieux de recouper de façon contradictoire, les informations en vous rassurant de la version de Mr. Super V lui aussi. Il vaudrait mieux insister pour obtenir une interview de l’ancien Patron de la FEGUIFOOT, en évitant de prendre pour argent comptant les affirmations qui viennent d’être balancées avec force détails, sur la place publique.

    Car l’on se connait tous dans ce pays, et les exemples ne manquent pas, rien qu’à revoir tout le fracas des dernières révélations de la saga interminable autour de la rénovation de la Grande Mosquée Faycal et des marchés de gré à gré qui ont tant ruiné les Finances Publiques.

    Dans un pays normal, une Commission d’enquêtes devrait d’abord commencer par examiner profondément les conditions exactes qui ont entouré l’engagement financier de MTN sur ce projet de la CAN 2023, et s’assurer qu’il n’y a pas eu des rétro-commissions qui auraient pu être récupérées en interne par des relais obscurs au sein de MTN. Rien n’est à exclure à priori.

    Si les engagements financiers de MTN n’ont pas été faits dans les règles de l’art, ce serait tant pis pour les dirigeants de MTN. Mais les Auditeurs des comptes, ne devraient exclure aucune piste pour situer les responsabilités et combattre au nom de la Loi, la délinquance financière calamiteuse à un tel niveau.

    Ensuite, au niveau, des responsabilités administratives au sommet de l’Etat et qui ont permis de payer à titre de remboursement pour le compte personnel de Mr. Super V, c’est encore plus grave.

    Pour la bonne raison que ce sont elles qui ont rendu possible tout le pillage des fonds publics dans cette histoire rocambolesque.

    Quant à Monsieur Super V, il se tromperait lourdement de calcul, s’il s’avisait de disparaitre dans la nature, parce que les Lois internationales et la coopération d’Interpol le mettront dans un pétrin dont il ne pourrait pas s’en sortir.

    Espérons tout simplement, que pour l’instant, l’on en arrive pas à ce point de non retour, et qu’il y ait plus de peur que de mal pour la probable dilapidation des Finances Publiques.

    L’on ne cessera jamais de dénoncer le boulevard de l’impunité ouvert royalement dans ce pays, à tous les pillards des biens publics et c’est pourquoi, l’inefficacité notoire du système de contrôle financier de l’Etat continuera de plomber toutes les perspectives de décollage économqiue dans ce pays.

    En voilà, une preuve parmi des milliers et qui parle d’elle-même, si jamais il est prouvé que le Trésor Public a payé une somme aussi faramineuse en faveur des ingénieurs de la délinquance financière, alors que la majorité des populations, les milliers d’Etudiants et les milliers de Jeunes chômeurs attendent tout de l’Etat, pour leur salut.