Lélouma: des ressortissants unissent leurs forces pour désenclaver plusieurs localités

10 août 2017 21:21:53
0

Dans  le district de Goundoupi, sous-préfecture de Parawol, très enclavé, des ressortissants ont mis les petits plats dans les grands pour relier leurs différentes localités par des routes vraiment accessibles. L’on s’en souvient, il y a quelques semaines, les populations de ces localités, menaient des travaux d’entretien de leurs routiers à la main et avec des outils rudimentaires. Des pioches, des pelles et des marteaux étaient leurs uniques moyens pour prendre d’assaut des roches énormes et pour boucher des trous et des fossés géants. Et ces efforts n’ont pas été vains et il semble que le Bon Dieu a entendu leurs prières. Aujourd’hui, c’est un Caterpillar qui s’occupe de cette activité.

 « C’est un ouf de soulagement pour nous, les efforts consentis et les bénédictions ont fini par payer », a laissé entendre Elhadj Mouminy Djigui Diallo, notable de la localité. Avant d’ajouter ceci : « Chacun aime et doit aimer chez lui. Nous avons tous la ferme conviction qu’une route très praticable quitte Lélouma-centre pour notre localité pour offrir à notre population la libre circulation. Et ce sont des fils de ce district qui sont ici et ailleurs qui sont à la base de la concrétisation de ce projet. ». Et pour conclure, Elhadj Mouminy lance un appel  à l’union, à l’entente et à la solidarité pour un développement durable de nos localités qui, selon lui, commence nécessairement par les routes.

Oustage Cellou est aussi l’un des acteurs de cette activité. Il se réjouit de l’état d’avancement de ces travaux de terrassement quelques jours seulement après le démarrage. Avant de rappeler toutes les peines qu’ils ont endurées depuis des années. « Nous avons énormément souffert. Et après concertation, nous avons jugé nécessaire de faire appel à nos confrères qui ont effectivement répondu. Et  en voici le résultat aujourd’hui. Je suis vraiment très satisfait du travail effectué bien qu’il reste encore à faire. Je demande à tout le monde de s’inspirer de cet exemple pour lancer, ne serait-ce, un premier jalon pour le développement communautaire ».

Pour cet autre habitant de la localité, c’est la fin d’une longue et pénible réalité. Et un nouvel espoir pour un lendemain meilleur qui s’ouvre.

Environ 7 villages de ce district de Goundoupi seront désenclavés si le programme se passe comme prévu. En tout cas, les habitants de cette localité ont fait sien l’adage qui dit : « Quand on lave ton dos, lave-toi le ventre».

Abdourahamane Barry, de retour de Parawol  (Goundoupi )/Lélouma, pour Guinéenews