Le dialogue entre les partis politiques peut améliorer la civilisation politique humaine

04 décembre 2017 13:13:37
0

Wang Hongyan et Liang Yuemin, Quotidien du peuple, partenaire de Guineenews.org

Le 30 novembre a eu lieu à Beijing le dialogue de haut niveau entre le Parti communiste chinois et des partis politiques du monde entier. A cette occasion, plus de 200 dirigeants de partis et organisations politiques de plus de 120 pays, ayant pour thème « Construire une communauté de destin humain, pour construire un monde meilleur: la responsabilité des partis politiques », ont eu un dialogue approfondi et de nombreux échanges. Ce dialogue sans précédent entre partis politiques du monde améliorera effectivement la compréhension mutuelle entre les partis politiques des divers pays et permettra de parvenir à un large consensus.

Dans le monde d’aujourd’hui, il existe des milliers de partis politiques, mais il n’existait pas à ce jour une grande plate-forme permettant de mener une communication et un dialogue efficaces entre eux, avec pour conséquence que les divers malentendus, désaccords et même oppositions ne pouvaient être traités en temps opportun et résolus efficacement. Cette rencontre permettra, en revanche, d’établir des dialogues directs entre les partis politiques à travers le monde, d’avoir des échanges intensifs et des consultations approfondies, et de créer un mécanisme d’échanges et de coopération entre partis politiques où ils pourront faire comprendre  leurs capacités ainsi que leurs avantages et apprendre les uns des autres à travers des échanges. Outre que c’est la première fois dans l’histoire de l’humanité, cette rencontre aura également un effet substantiel sur la promotion d’un développement d’un ordre international plus juste et plus équitable, mais aussi de la paix dans le monde, la stabilité et la prospérité communes et le développement de l’humanité.

Le Parti communiste chinois est le parti politique qui compte le plus grand nombre de membres dans le monde, il exerce le pouvoir depuis longtemps dans le plus grand pays en développement du monde, il a obtenu de réalisations remarquables et il s’est déjà constitué une grande force d’influence dans le monde. Dans le même temps, le Parti communiste chinois a accumulé une expérience riche et unique, non seulement dans sa gouvernance du pays, mais aussi en termes de renforcement de sa propre construction , ce qui constitue une référence très utile pour d’autres partis politiques dans le monde. Le Parti communiste chinois, ayant des qualifications, des fondations et des avantages, a également la responsabilité de raconter l’histoire de la Chine aux autres partis politiques du monde, et de partager l’expérience de la Chine et les programmes qu’elle propose.

Ce dialogue aura une perspective globale et une vision du monde distincte. Il est ouvert à tous les partis et organisations politiques du monde et souhaite la participation des partis et organisations politiques du monde entier. Il est à la fois une réponse à la nécessité d’accélérer la mondialisation et une incarnation du rôle joué par les grands partis. Par ailleurs, ce dialogue n’est pas une organisation politique ayant une intention d’alliance politique, mais une plate-forme et un mécanisme qui a pour objectif de servir aux partis et organisations politiques pour mettre de côté leurs différends et leur permettre de s’engager dans des échanges et discussions sur la gouvernance et la construction des partis politiques eux-mêmes. En ce sens, il montre pleinement que « les échanges entre civilisations dépassent les barrières de civilisation, l’apprentissage mutuel entre civilisations dépasse les conflits de civilisations, et la coexistence entre civilisations dépasse les supériorités de civilisation ».

Les auteurs sont membres du Centre de recherche sur le système théorique du socialisme à caractéristiques chinoises de l’Académie chinoise des sciences sociales.