Labé: le commandant de l’Aéroport décidé de traquer ceux qui se livrent aux débauches sur la piste

08 septembre 2017 7:07:18
0

Le coup de gueule sur les radios locales d’un jeune taxi-motard sur une agression et d’abus dont il s’est dit victime dans la nuit du dimanche à lundi 4 septembre de la part d’agents de la Base aérienne de Labé, est la goutte d’eau qui débordé le vase. Non seulement, le commandant de la base aérienne a rejeté les propos du jeune qu’il qualifie d’allégations mensongères mais aussi il a livré sa part de vérité.

Selon le commandant Mamadou Bailo Baldé de la Base aérienne, le jeune en question et beaucoup d’autres personnes dont des responsables font des choses malsaines sur le périmètre de l’aéroport. « J’ai piqué une colère noire lorsque j’ai entendu ces accusations parce ce que tout ce qu’il racontait était faux. On l’a pris avec une fille, tous déshabillés et en train de faire des bêtises là-bas. Donc, c’est devenu une habitude chez certaines personnes qui, une fois qu’elles ont une fille, se dirigent directement vers l’aéroport. On a pris ce jeune en flagrant délit avec la fille au niveau de la base », a-t-il affirmé.

Ainsi chargé, le jeune taxi-motard, du nom de Mamadou Aliou Diallo décide de sortir de sa réserve pour tenter d’apporter des éclairages par rapport aux dernières révélations du Commandant de l’Aéroport: « je reconnais n’avoir pas dit pour un début que j’étais avec une fille lors de mon interpellation, mais on n’a pas pris la fuite. Au fait quand ils nous ont arrêtés, ils ont retenu la fille qui a passé la nuit là-bas. Par contre, les agents m’ont déshabillé et je suis rentré chez moi. Ensuite un agent m’a demandé de payer 3 000 000 GNF mais j’ai dit qu’on va gérer le problème le lendemain. Et c’est ce jour que je suis venu à la radio.»

Par ailleurs pour ainsi mettre un terme à cette dépravation à ciel ouvert qui n’a que trop duré dans les zones de l’aéroport de Labé, son commandant sort de son gond et menace de livrer aux médias locaux quiconque qui serait désormais interpellé  sur lesdits lieux. « A partir d’aujourd’hui, quiconque prend sa copine et débarque à l’aéroport, c’est la presse qui va nous séparer car, si on te prend en train de faire des bêtises sur la piste, je vais te prendre et te faire passer dans les radios et on va te balancer sur internet. Il n’y a plus à dire pardonne-moi, il faut m’arranger… On n’arrange plus maintenant, c’est fini…»,a-t-il prévenu.

Par ailleurs, le Commandant Mamadou Bailo Baldé a déploré l’ingérence des autorités locales qui, en général, torpillent le rythme des patrouilles déclenchées pour éradiquer ce fléau qui ternit l’image de la cité de Karamoko Alpha Mo Labé.