Labé: des bacheliers orientés contre leur gré menacent de se tourner vers les institutions privées

09 octobre 2017 20:20:46
0

Quelques heures après la publication des résultats des orientations des bacheliers de la session 2017, nombreux sont des jeunes qui ont été parachutés dans des filières non conformes à leur choix et à leur formation pré-universitaire. Rencontrés par Guinéenews, ces bacheliers expriment leur déception et menacent de faire recours aux universités privées pour tenter de réaliser leur rêve.

L’un des faits les plus frappants de ces résultats rendus publics le weekend dernier, a été que des bacheliers de l’option Sciences sociales se sont retrouvés après leur orientation dans des filières  universitaires d’ordinaires réservées aux bacheliers des sciences expérimentales et vice-versa. C’est le cas de Mariama Ciré Diallo qui a fait les sciences sociales et elle s’est vue parachutée à l’institut supérieur des vétérinaires de Dalaba. Une situation dont elle a du mal à  admettre. «Moi, je voulais faire journalisme car, l’école des vétérinaires c’est pour ceux qui ont fait les sciences expérimentales et non pour ceux qui ont fait les sciences sociales. Je suis surprise que le ministère m’oriente dans cette branche», a-t-elle déploré.

Sous le sceau de l’anonymat, cette autre bachelière menace de faire recours aux universités privées. «Pendant les orientations, le ministre avait dit de cocher en fonction des moyennes et moi, j’ai coché en fonction de ma moyenne et on m’a orientée dans une branche que je n’est coché, c’est-à-dire l’option mathématiques à Hafia ici. Alors que je souhaitais être orientée à l’université  Gamal Abdel Nasser de Conakry  pour suivre des cours de télécommunications. Moi, je pense qu’il vaut mieux aller dans les universités privées pour ceux qui ont des moyens. En tout personnellement, je ne compte pas aller à Hafia», a-t-elle déclaré.

À travers un petit sondage réalisé dans la ville de Labé par la rédaction locale de Guinéenews, on s’est aperçu que ces exemples ne sont pas des cas isolés. Mais par contre, une bonne partie des bacheliers ne cachent pas leur soulagement après la publication des résultats de ces orientations.

C’est du moins l’avis de Thierno Nouhou Baldé: «ils m’ont orienté à l’université générale Lansana Comté de Sonfonia dans le département sciences du langage. Je suis content parce qu’ils m’ont orienté dans une université alors qu’il y a d’autres qui ont été orienté dans les écoles professionnelles. Comme j’ai eu ce que je voulais, je suis content.»