Labé : bilan des accidents le jour et le lendemain de la fête de ramadan

27 juin 2017 23:23:18
0

Cette année, dans la ville de Labé, plus de dix accidents de circulation ont été enregistré en moins de 48 heures, le jour et le lendemain de la fête de l’Aid El Fitr marquant la fin du mois de ramadan.

Au commissariat spécial de la sécurité routière de Labé, le commandant Tidiane Sano fait le bilan. « Le lendemain de la fête, nous avons enregistré six cas d’accidents dont un cas impliquant une voiture et un motard. Il y a eu un blessé grave car le motocycliste a eu une fracture. Le second cas c’est encore une collision auto-moto avec des blessures légères mais des dégâts matériels considérable suivi de délit de fuite. Mais comme il y a une organisation sur pied, nous ferons tout pour mettre main sur lui », a-t-il expliqué.
A l’hôpital régional de Labé où les victimes ont été directement orientées, le directeur général, Dr Attaoulaye Sall, parle d’une dizaine de blessés dont l’un d’entre eux a succombé quelque temps après son évacuation : « on a eu une jeune fille qui a été victime d’un accident de la voie publique, qui est arrivée ici et qui est décédée moins d’une heure après son admission. Ensuite, on a enregistré six cas de fractures fermées et des fractures ouvertes qui sont associées à des plaies. Il y a également eu six cas de légions qu’on peut dire bénignes plus deux cas de traumatisme crânien qui ont nécessités des mises en observation », a-t-il précisé.

Trouvé dans son lit de malade, Mamadou Saliou Diallo conducteur de taxi-moto qui a été victime d’accident de la circulation le lendemain de la fête de ramadan, raconte sa mésaventure: « j’ai pris des passagers pour Safatou à la devanture de l’hôpital, arrivé au carrefour Tinkisso, une personne qui venait dans une Mercedes au sens inverse et qui aurait commis beaucoup de dégâts vers Safatou et tentait de s’échapper est venue nous renverser. J’ai eu la chance je ne suis pas mort. J’ai eu des blessures au pied gauche et à la tête » affirme-t-il.

Selon le responsable de la sécurité routière de Labé, les accidents sont occasionnés par quatre choses : « premièrement, il y a l’excès de vitesse, le changement de direction sans précaution, manque de maîtrise ; mais qu’est-ce qui est à la base de tout cela c’est l’alcool » conclut le commandant Tidiane Sano.