La semaine de la citoyenneté 2017 lancée dans la ferveur à Lélouma

01 novembre 2017 17:17:37
0

A l’instar des autres préfectures, la semaine nationale de la citoyenneté et de la paix (SANACIP) a été effectivement lancée, ce mercredi, dans la ferveur, au centre-ville de Lélouma.

Les festivités ont été lancées dans une salle de conférence de la préfecture pleine à craquer, en présence des autorités préfectorales, des délégations spéciales et des élus locaux, dont entre autres le directeur des microréalisations (DMR), représentant le préfet.

Dans son intervention, Mamadou Tanou Diallo, représentant le préfet, a rappelé l’objectif de la SENACIP qui vise la promotion de la citoyenneté. C’est d’ailleurs le fondement même du développement, dit-il.

« Le gouvernement a institué depuis 2016, la célébration de la SENACIP dans notre pays. Désormais, du 01 au 7 novembre de chaque année est dédié à la promotion de la citoyenneté qui est le fondement même de notre développement », a-t-il expliqué à l’assistance.

Toujours selon l’orateur, le thème choisi cette année rime avec les réalités de notre pays car, estime-t-il, l’incivisme a atteint une proportion inquiétante en Guinée. « Le thème de cette année est révélateur de la situation actuelle de cette problématique essentielle pour notre pays.

Car, il faut le dire clairement, l’incivisme est devenu notre seul moyen d’expression de nos divergences et de nos frustrations. C’est pourquoi a été placé cette deuxième édition sous le signe du citoyen dans la construction d’une nation, autrement dit l’individu dans la construction de l’ethnie citoyen », a-t-il martelé.

Parlant de la nation, il l’aborde comme étant un ensemble de liens qui fondent le sentiment d’une appartenance  commune. Et selon toujours lui, pour s’imposer, la nation suppose l’existence d’une volonté durable de vivre au sein d’un’ même ensemble.

« Cette second édition de la SENACIP doit contribuer donc à renouer le dialogue sereinement, à poser le débat, à interpeller, à susciter la réflexion, à proposer des voies et moyens pour une renaissance nationale digne et démocratique » a-t-il enfin conclu avant de déclarer ouverte les activités de la SENACIP.