La grève des enseignants suspendue pour deux mois: voici ce qui est acquis et ce qui est attendu

07 décembre 2017 13:13:39
1

La rencontre entre le Secrétaire général adjoint du Syndicat Libre des Enseignants de Guinée (SLECG), Aboubacar Soumah et les chefs religieux appuyés par les coordinations régionales et ceux de la société civile, a porté fruit.  Ce jeudi 7 décembre, le cerveau de la grève a, de commun accord avec la base, annoncé que le mot d’ordre de grève est suspendu pour deux mois, a-t-on appris au siège même du SLECG au cours d’une assemblée générale extraordinaire.

Quant à la reprise des cours, les enseignants l’exigent le lundi 11 décembre, le syndicaliste Soumah n’y trouve pas d’inconvénient. Toutefois, il précise qu’un communiqué sera publié à cet effet.

«Les 40% que nous avons demandés, 20% seront payés dès la fin de ce mois de décembre et les 20% derniers seront acquis dès le premier trimestre de l’année 2018. Pour le salaire minimum de base 8 000 000 fg, des couloirs de négociations sont déjà ouverts. L’objectif, restons soudés».

  • G224

    Je pense que le gouvernement ne prend pas le problème du pays par le bon bout.Je m’explique:
    L’augmentation des salaires c’est une bonne chose pour tout le monde (Gouvernement et Fonctionnaires) si nous avions une vraie politique de production nationale.Car l’augmentation des salaires va augmenter nécessairement la consommation des menages ,donc,augmentation de la demande sur le marche de production ,donc demande de la main d’oeuvre pour la production ,donc creation d’emplois etc…Mais quand on sais que meme la tomate qu’on met dans les sauces n’est pas produite en Guinée -J’ai meme vu les sac d’oignon importés dans un pays comme la Guinée (SACRILEGE,BLASPHEME) – je me dis que ca n’aura pas un grand impact sur l’économie du pays. Parce que tout cet argent vas se retrouver en peu de temps dans l’économie Chinoise,Marocaine ou autres a travers nos importations sauvages au lieu d’irriguer le circuit Economique national.