Kouroussa : la misère des orpailleurs de la mine de Wassaya

17 novembre 2017 11:11:39
0

Longue marche sous un soleil d’aplomb, la soif, la faim, l’odeur étouffante du cyanure, la séquestration, la torture, l’éboulement avec ses lots de morts… Voilà les tristes réalités auxquelles font quotidiennement face les orpailleurs et les populations riveraines de la zone minière de Wassaya, village situé à 35 kilomètres de la commune urbaine de Kouroussa.

 Ces populations de cette zone minière qui vivent essentiellement de la vente des pierres précieuses, ont chaque jour que Dieu fait, rendez-vous avec la souffrance. A Wassaya, les orpailleurs bravent avec tous les risques la mort. Ils partent à l’aube sur les sites pour ne rentrer que tard la nuit. Pioches, marteaux, calebasses, tamis et autres instruments en main, ils parcourent à pieds des dizaines et cinquantaines de kilomètres des sentiers caillouteux, à la recherche de quelques pépites.

 Les sites de  Wassaya, c’est la souffrance, la vie de débauche. En un mot, le désordre y règne. Il ne se passe un jour sans qu’un danger ne se produise. On assiste à chaque fois à des éboulements, à l’effondrement d’une pente ou à des  batailles rangées, soit pour des raisons de la pierre, ou soit pour une affaire de femme. A Wassaya, c’est le monde à l’envers. Les mariages qui se font et qui se défont après trois mois. Les prostituées qui rôdent  et agressent sexuellement les orpailleurs.

 Il faut rappeler que le district de Wassaya est devenu le pôle d’attraction des populations de Haute Guinée et de tous ceux qui optent pour l’exploitation artisanale aurifère. Cette localité a connu une évolution démographique ces derniers temps à cause bien sûr de sa richesse.