Kolaboui : les barrages levés après un accord obtenu grâce à l’intervention des sages de Boké

22 septembre 2017 13:13:55
0

Les émeutes enregistrées dans la sous-préfecture de Kolaboui n’ont pas laissé indifférents les jeunes et les sages de la commune urbaine de Boké et de Sangarédi. Dans la journée du mercredi 21 septembre, une forte délégation des sages et des jeunes venue de Boké ville et de la cité minière de Sangaredi, ont réussi à  obtenir un accord avec les jeunes manifestants avant la levée des barricades érigées sur les principales artères de la ville.

Ces émissaires du doyen d’âge de la ville de Boké ont été plusieurs fois repoussés par les manifestants avant d’aboutir, aux environs de 19h 30mn, à un accord, conclu à la Maison des jeunes de Kolabui.

Après des efforts de sensibilisation menés par des jeunes, dirigés par l’artiste comédien Mamadouba Batafong Bangoura, les sages se sont adressés aux manifestants en ces termes :  » Nous sommes venus vous rencontrer pour partager vos peines et vous écouter afin de parvenir à un accord devant nous permettre de sortir de cette crise qui paralyse toutes les activités à Kolabui, Kamsar, Sangarédi et à Boké « , a déclaré Hassane Sampou, imam de la mosquée de Yomboya, commune urbaine.

Il a ensuite demandé aux jeunes manifestants de rédiger leurs points de revendications qu’ils vont soumettre aux autorités locales. Cette demande a été entendue par les jeunes de Kolaboui qui ont soumis aux sages trois points de revendications à savoir : la desserte de la ville en courant électrique, l’adduction d’eau potable et l’emploi pour les jeunes autochtones.  » Nous avons organisé cette manifestation pour réclamer l’électricité, l’eau et l’emploi,  parce que nous ne méritons pas de vivre dans cette mauvaise situation avec toutes ces sociétés qui évoluent chez nous « , a dénoncé un des porte-paroles des jeunes manifestants.

Bien qu’ayant reconnu le caractère légitime de cette revendication, les émissaires ont toutefois condamné les violences et les actes de vandalisme dont ont fait l’objet les édifices pendant ces manifestations. C’est aux environs de 20 heures que les barrages ont été levés. Les points de revendications ont été transmis au gouverneur de la région administrative de Boké  afin de trouver immédiatement des solutions à ces problèmes posés.

A noter que ces manifestations de Kolabui interviennent au lendemain des émeutes de Kamsar et de Boké où les jeunes ont eu les mêmes revendications, à savoir l’eau, l’électricité et l’emploi pour les jeunes.

Voici quelques images chocs d’édifices publics après ces violentes manifestations dans cette localité-carrefour, Kolaboui située à cheval entre deux autres foyers de tensions, Boké et Kamsar.