mardi, 17 janvier 2017, 08:49 GMT

Mardi 3 janvier 2017, vers 18 heures, deux hommes sont pris pour des trafiquants d'enfant dans la sous-préfecture de Sangardo, préfecture de Kissidougou. Koly Soua Kolié, comptable à l'ONG américaine International Médical Corps (sur photo) et Mamady Kallo, natif de Kissidougou, seront sauvagement assassinés après être livrés à la foule par la gendarmerie de Sangardo.

 

Selon l'avocat Me Pépé Antoine Lamah, ami de la victime, Koly Soua Kolié était venu fêter le 31 et le nouvel an avec eux (lui et ses amis)  à Conakry. Après la fête, il décida alors de rejoindre Macenta où il travaille. Sur le chemin, il prend Mamady Kallo dans sa voiture RAV4. Alors qu'il cherchait à atteindre Kissidougou, la voiture va accidenter près d'un village (il s'agit de Hermakono) un boeuf qui trouvera la mort sur-le-champ. 

 D’après l'avocat qui nous a fait part des résultats de ses investigations : ‘’les deux hommes se sont mis à chercher le propriétaire de l'animal tué. C'est ainsi qu'ils ont pris avec eux un enfant qui passait par là pour les guider dans le village. Il n'en fallait pas pour qu'ils soient confondus à des trafiquants d'enfant. Quelqu'un aurait téléphoné au village pour informer les villageois que l'enfant a été enlevé. Un barrage est dressé pour fouiller tous les véhicules qui passeront au village. Au barrage, l'enfant (dont l'âge n'est pas déterminé) est vu dans le véhicule de Koly Soua Kolié. Les deux hommes sont conduits à la gendarmerie de Sangardo en dépit des explications qu'ils donnent aux villageois. D'autres villageois rejoignent le premier groupe qui a conduit les deux hommes à la gendarmerie.’’

 

« La gendarmerie finira par lâcher les deux hommes sous la pression de la foule. Ils seront sauvagement tués… »,  a déploré l'avocat…

 

Tokpana Doré

Téléphone +224 657 372 416 Conakry, Guinée

Tokpana Doré