Kindia: les trois rivières qui traversent la ville menacées de disparition

12 octobre 2017 10:10:00
0

Les citoyens ont transformé en dépotoir le long des trois rivières qui traversent la ville de Kindia. Celles-ci sont carrément envahies  par des déchets de tout genre. Un  fait qui est dû aux comportements malsains de certains citoyens qui n’ont pas encore compris le sens du civisme.

Les populations riveraines, quant à elles, tirent la sonnette d’alarme pour attirer l’attention des autorités. C’est un constat fait par la rédaction régionale de Guinéenews, basée à Kindia.

Des tas d’immondices superposés çà et là, des odeurs nauséabondes : voici l’image hideuse que renvoient les trois rivières qui traversent la ville de Kindia. Pourtant, les années antérieures, les lits de ces cours d’eau ont été complément curés par les cadres communaux à travers certains projets. Chose qui avait du coup favorisé la fluidité de l’eau et même empêché d’éventuelles inondations. Mais l’on est au regret de constater que certains citoyens n’ont nullement le sens du civisme. Ils ont encore transformé la berge de ces rivières en dépotoir. Que faut-il donc faire pour inculquer la culture de l’hygiène aux citoyens ? « Il faudrait que les citoyens fassent une prise de conscience. Et tant que cette population ne s’investit pas dans la gestion des déchets, on ne parviendra pas à trouver une solution durable, parce que c’est elle qui produit ces ordures-là », estime  Mamadou Sylla, chargé des questions d’eau et d’assainissement à la commune urbaine.

 « Une fois qu’on jette les ordures dans ces marigots, il y a la décomposition qui s’effectue. Il y a un dépôt de bactérie qui peut tout de suite favoriser la présence des microbes qui peuvent pénétrer dans le corps des enfants qui viennent pour se baigner », explique Saa Koumadjan Léno, un riverain.

Pour résoudre cette épineuse question d’ordure au niveau de ces trois rivières de façon définitive, cet autre riverain, Alpha Soumah, propose : « Il faut que chacun cherche à gérer ses ordures à son niveau. Les autorités communales doivent aussi assister les citoyens dans ce sens.»

Certaines femmes du quartier Condétta Mosquée, étouffées par ces tas d’immondices, tirent à leur tour la sonnette d’alarme.

« Je suis gênée par les ordures-là. Tous nos voisins viennent déverser les ordures devant notre maison. Et  cela nous crée de sérieux problèmes de santé. Chaque fois, mes enfants sont malades. Quand la nuit tombe, ils viennent jeter leurs pots dans la rivière ici. Nous demandons aux autorités de trouver les poubelles pour permettre aux citoyens de déposer les déchets afin d’éviter de polluer cette rivière », plaide Hadja Makalé Soumah, riveraine. Une autre riveraine, Diallo Kadiatou, fait part de ses inquiétudes par rapport à cette situation. « Le problème d’ordure nous dérange ici vraiment. Quand on dit aux gens de ne pas jeter les ordures dans la rivière, ils nous insultent. Et souvent, ça se termine en bagarre. Ils disent qu’il y a pas où déposer les ordures. Il faut donc que les autorités s’impliquent davantage dans la gestion de ces ordures.», explique-t-elle.

La propreté, au quotidien, doit être l’affaire de tous. En attendant la réaction des autorités, les trois rivières qui traversent la ville de Kindia (Wawa, Fissa,  Takoun) sont menacées de disparition.