Kindia: la sécurité en croisade contre l’occupation anarchique des voies routières

23 novembre 2017 15:15:48
0

Conformément aux instructions du ministre d’Etat,  ministre chargé de la Sécurité et de la Protection Civile aux autorités de Kindia lors de son passage, les campagnes de sensibilisation des populations sur l’occupation anarchique des emprises des voies publiques se poursuivent dans la ville.

Cette opération s’inscrit dans le cadre du plan d’urgence de la sécurité routière engagé par le département de la Sécurité sur l’ensemble du territoire national. C’est un constat fait par notre correspondant basé dans la région.

Si  hier on était confronté à tous les problèmes du monde pour circuler dans la ville de Kindia à cause de l’occupation anarchique des grands axes de la ville aujourd’hui, les citoyens de la cité des agrumes  commencent à retrouver le sourire par rapport à cette situation.

Des encombrants physiques qui rendaient l’image de cette ville moins reluisante, commencent à disparaitre petit à petit. Les autorités de la place multiplient les opérations de sensibilisation des occupants  illégaux.

«Cette opération de déguerpissement vise à débarrasser complètement la ville des encombrants physiques. Nous avons reçu les consignes des chefs hiérarchiques et elles seront mises en exécution pour que Kindia soit propre. Certains pensent que cette opération sera un feu de paille, c’est mal comprendre le sens de cette mission. Celle-ci aura un suivi à la règle », promet Ibrahima Kéoulén Traoré, le Commissaire central adjoint de la police de Kindia.

Cette mesure qui  s’inscrit dans le cadre du plan d’urgence de la sécurité routière est l’œuvre du ministère en charge de la sécurité et de la protection civile. Les autorités soutiennent que les agents seront postés dans les endroits déguerpis et toute forme de collaboration louche est interdite dans cette démarche.

Certes l’opération de déguerpissement lancée le 21 novembre dernier n’est pas encore rentrée en vigueur dans la ville à 100%, mais  les campagnes de sensibilisation commencent à porter fruit. Beaucoup d’occupants illégaux se sont pliés aux exigences des autorités, chose qui réjouit certains citoyens de la place.

« Cette campagne de déguerpissement est une initiative que nous les citoyens saluent avec bravoure cela permettrons de circuler librement et à rendre la ville propre débarrasser des encombrants physiques »  explique Amadou Diallo, commerçant.

Cette initiative vise à libérer nos trottoirs et chaussées, ce, pour éviter que la circulation ne soit obstrué et limiter les dégâts en cas d’accident de la circulation.