Kankan: des exercices de simulation des forces de sécurité pour le maintien de l’ordre

15 juillet 2017 12:12:34
0

C’est par des exercices pratiques de simulation d’opération de maintien de l’ordre public qu’à pris fin ce vendredi 14 juillet à Kankan, la formation sensibilisante sur l’appropriation de la loi sur le maintien de l’ordre public et de ses textes d’application. C’est le camp Soundiata Keïta qui a servi de cadre à ces exercices de simulation au cours desquels l’ensemble des acteurs ont mis en pratique les connaissances acquises dans le cadre de la réforme du secteur de sécurité.

Ils ont, à cet effet, mis en exergue leurs différentes attributions face à des scénarii de manifestations violentes et non-violentes avec à la clé, la mise en branle des forces de défense et sécurité suivant chaque situation.

C’est pourquoi au terme de ces exercices pratiques de deux jours au camp Soundiata de Kankan,  les participants en plus des connaissances acquises, semblent mieux comprendre les limites de leurs prérogatives en matière de maintien de l’ordre public.

En tout cas, le Directeur de cabinet du gouverneur de région Almamy Simbaly Camara n’a pas manqué de saluer la tenue de cette rencontre suivis par des exercices pratiques sur le maintien de l’ordre. Pour lui,  désormais sachant que la loi  fixe les limites des uns et des autres, chacun ici présent, saura exercer dans le cadre du maintien de l’ordre public, ses droits, devoirs et obligations. »

C’est le même son de cloche chez le commandant Ibrahima Sory Diabaté de la CMIS 2 de Bambéto (Conakry). Il s’est surtout félicité du fait qu’à partir de maintenant, les autorités civiles aient compris que le maintien de l’ordre  n’est pas qu’une affaire exclusive des services de sécurité.

Quant aux représentants des partis politiques notamment Mambi Camara du RPG Arc-en-ciel et Antoine Dogbo Guilavogui de l’UFDG, ils estiment comprendre désormais l’ensemble des procédures liées au maintien de l’ordre avant de promettre d’en faire une large vulgarisation au niveau de leurs bases respectives.

Au terme donc de 5 jours de travaux sur l’appropriation de la loi sur le maintien de l’ordre public et de ses textes d’application à Kankan, chaque acteur semble outillé et prêt à agir dans le sens de la légalité. Ce qui n’a pas empêché la centaine de participants venue des 5 préfectures de la région administrative de Kankan, de recommander vivement un recrutement général d’agents au compte de la police et de la gendarmerie pour leurs déploiements à l’intérieur du pays.

Amadou Timbo Barry, correspondant à Kankan