Journée ville morte : L’ambiance qui prévaut sur les autoroutes (8h-13), à Conakry

21 septembre 2017 14:14:44
0

L’appel à la ville morte lancée par l’opposition républicaine a été partiellement suivi. Du coté de l’autoroute le prince, les activités sont totalement paralysées et la circulation fluide. Alors que sur l’autoroute Fidel Castro, la vie suit son cours normal, il y a même des embouteillages par endroit à constaté sur place Guinéenews©.

 

 

 

De petit Simbaya à Hamdallaye en passant par Cosa, Koloma et Bambeto, le commerce tourne au ralenti. Boutiques magasins kiosques, stations d’essences et marchés sont presque tous fermés. Les rues sont quasi désertes. Seulement, quelques véhicules et motos circulent. Tout au long de l’axe, les passagers à pieds cherchent à s’embarquer pour rejoindre leur lieu de travail ou vaquer à d’autres occupations. Jusqu’à 9h du matin, la circulation était normale. Cependant, vers 10 heures, des jeunes ont commencé à dicter leur loi à partir de Koloma jusqu’à Hamadalye.

Juste après le marché de Koloma en allant vers Bambeto, des cailloux étaient visibles sur la chaussée.

Au rond point de Bambeto et à Niary Wada même constat. Sur l’axe Bambeto –Aéroport, les activités étaient aussi au ralenties. Le commerce et la circulation quasi paralysés. Du côté de l’autoroute Fidel Castro, c’est tout le contraire même si ici aussi les conséquences de la ville morte se font sentir.

Entre l’aéroport et Matoto les activités vont bon train. Engins roulants et citoyens circulent normalement, le commerce bat son plein. Mais trouver un moyen de déplacement est un véritable parcours de combattant. D’ailleurs, à partir du marché Yimbaya en allant vers Tanerie et de Matoto vers Tanerie, il y a un embouteillage monstre. Pour cause, les véhicules qui contournent l’autoroute le prince sont tous bloqués sur cet axe.

Aux dernières nouvelles, entre 12 heures et 13 heures, des échauffourées ont été signalées entre Hamdalaye, Bambeto et Koloma où des jeunes régnaient en maître absolus.