dimanche, 26 mars 2017, 17:02 GMT

 

Comme annoncé dans une de nos précédentes dépêches, la première réunion préparatoire de l’arrivée du président Alpha Condé à N’zérékoré s’est tenue ce jeudi 9 février 2017 dans la salle de réunion de la préfecture a constaté Guinéenews© à travers sa rédaction régionale.

 

Placée sous la présidence du ministre de l’agriculture, Jacqueline Marthe Sultan, cette rencontre a mobilité outre le gouverneur de région et les préfets de N’zérékoré, Lola et Beyla, les responsables de la chambre d’agriculture et d’autres acteurs du domaine ainsi que les représentants du parti au pouvoir. Il était question d’échanger sur les préparatifs de la journée du paysan qui se tiendra à N’zérékoré sous la présidence du chef de l’Etat, Alpha Condé.

 

« L’objet de cette rencontre s’articule autour des préparatifs de la journée nationale des paysans. Comme vous le savez, notre région est une zone agro-pastorale et ce n’est pas fortuit si le président de la République à choisi N’zérékoré pour abriter cette journée. C’est parce qu’il connait l’importance de notre région », dira en substance le gouverneur Lancei Condé.

 

Poursuivant, il dira qu’aucune date n’est encore fixée pour cette journée. Toute fois, précise t-il, elle pourra avoir lieu entre la fin du mois de février en cours et début mars. Lancei Condé à par ailleurs indiqué que la mobilisation pour la reception du président Condé à N’zérékoré doit dépasser celle de Kankan.

 

« Pour que cette journée du paysan réussisse, il faut réserver un accueil chaleureux au chef de l’Etat qui est aussi le président de l’Union Africaine. Car ce jour, toute l’Afrique aura les yeux braqués sur N’zérékoré. Il faut que la mobilisation soit plus que ce qu’on a vécu du côté de Kankan parce qu’il le mérite et il tient cette région à cœur », ajoute t-il.

 

Pour sa part, madame la ministre de l’agriculture est revenue sur l’importance de cette journée du paysan. Selon elle, le fait que l’agriculture soit l’une des priorités du locataire de Sékouthouréya n’est pas un fait du hasard.

 

« Nous avons prévu ce programme depuis le mois de septembre 2016. Car comme vous le savez, depuis juin 2016, le Chef de l’Etat s’est engagé à accompagner les paysans à travers l’initiative présidentielle. Il nous a instruit qu’il souhaiterait que la Guinée reprenne sa place dans le concert des nations agricoles. C’est-à-dire, être comme en 1958 en exportant nos produits. A Kankan, il a aussi lancé le défi en disant que nous devons consommer notre riz à partir de 2018. Alors nous sommes maintenant dans la dynamique de relance de nos grands secteurs économiques et il faut que notre agriculture soit rentable », a fait savoir la ministre Jacqueline Sultan.

 

Elle a par ailleurs invité et encouragé les paysans à s’intéresser aux cultures de rentes comme le café, le cacao…

Au cours de la rencontre, le président de la chambre régionale d’agriculture, Antoine Dramou a soumis la structure  de la commission d’organisation de cette journée pour amendement. Compte tenu du programme du ministre, cette question a été reportée pour lundi prochain.

Facely Konaté

Correspondant à N'zérékoré, Guinée Forestière.

Facely Konaté