lundi, 27 février 2017, 20:25 GMT

«Vive l’Union Syndicale des Travailleurs de Guinée (USTG), vive l’Union Syndicale de la Marine Marchande (U.SY.MA.G), vive la vérité, vive les marins de Guinée, à bas les fossoyeurs, à bas les voleurs, à bas les menteurs… », sont entre autres slogans scandés par les responsables syndicaux des marins de Guinée ce mercredi 15 février devant le Ministère des Transports.

 

Très remontés contre la Direction Nationale de la Marine Marchande, les leaders syndicaux munis de pancartes, réclamaient la reconnaissance de leur bureau par ladite direction.

«Nous sommes des navigateurs professionnels, nous demandons simplement la reconnaissance de notre bureau syndical et le respect de nos droits», a rappelé Youssouf Sylla, le porte-parole du mouvement.

Ajoutant qu’« il y a six mois que le mandat de l’ancien bureau syndical est arrivé à terme. Au lieu d’organiser une élection, il a plutôt préféré rendre sa démission ».

Depuis, explique M. Sylla, la Direction Nationale de la Marine Marchande refuse de reconnaitre le nouveau bureau syndical.

Pour faire revenir le Directeur national de la marine marchande à de meilleurs sentiments, Youssouf Sylla affirme qu’ils [les frondeurs] ont rencontré le ministre des Transports Oyé Guilavogui. A l’en croire, le ministre a été clair en les orientant vers l’inspection générale du travail. 

«Il y a cinq mois, à chaque fois que nous sommes convoqués par l’inspecteur général du travail, il s’agit de la Société navale de Guinée (SNG), la Direction Nationale de la Marine Marchande et le syndicat, le Directeur National de la Marine Marchande brille par son absence à la réunion. Par finir, l’inspecteur général du travail nous a dit qu’il ne peut pas trancher notre problème pendant que le principal concerné, le Directeur National de la Marine Marchande ne participe pas», a indiqué M. Sylla.

Poursuivant, Youssouf Sylla a souligné que leur bureau a été validé par la centrale syndicale USTG. Alors, « une fois qu’un bureau est validé par une centrale syndicale, la direction est obligée de travailler avec cette structure syndicale», a-t-il précisé.

Plus loin, il a signalé que le chef de l’Etat n’est pas au courant de la situation des marins guinéens. Tous les bateaux qui transportent la bauxite doivent travailler avec les marins guinéens. Mais, a-t-il dénoncé, quand vous partez voir dans ces bateaux, vous ne trouverez que des Maliens, des Burkinabés et des Sénégalais.

Interrogé par Guinéenews, le Secrétaire Général de l’USTG a reconnu avoir installé le bureau syndical de la Direction Nationale de la Marine Marchande. « C’est moi qui ai installé le bureau des camarades  que vous avez vu dans la rue», a reconnu Louis M’Bemba Soumah qui ajoute que la Direction Nationale ne veut pas les reconnaitre parce qu’elle n’a pas son intérêt avec eux.

Le Directeur National de la Marine Marchande Cellou Garaya Diallo, contacté par notre rédaction, n’a pas voulu faire de commentaire. «Je ne veux pas parler de cette situation où suis-je».

A quand alors vous pouvez nous recevoir ? Lui a-t-on demandé.  «Je ne pourrai pas vous recevoir cette semaine… », nous a sèchement répondus au phone.  Lire vidéo:https://youtu.be/eAPojGzezFM

Sékou Sanoh

Conakry, Guinée 224-664-35-11-21

Sékou Sanoh