Insécurité : Un taxi motard gravement blessé par balle dans une série d’attaques, à Labé

27 juin 2017 12:12:16
0

L’insécurité est toujours d’actualité dans la commune urbaine de Labé où pas plus tard que dans la nuit du lundi à ce mardi 27 juin 2017, un conducteur de moto-taxi a été la cible d’une attaque à main armée. Les assaillants ont ouvert le feu sur lui avant d’arracher sa moto vers Koulidara sur la nationale Labé – Conakry, a appris Guinéenews© de source officielle.

La victime a immédiatement été évacuée d’urgence à l’hôpital régional de Labé où il suit un traitement intensif. Mory Diakité le secrétaire général du syndicat taxi-moto USTG (union syndicale des travailleurs de Guinée) revient sur les faits. « C’est un taxi-motard qu’on appelle Oustas qui a été déplacé par un monsieur à l’aéroport pour aller vers Safatou. Après le pont, en allant vers Koulidara, le passager a signalé qu’il descend à ce niveau. Dès que le taxi motard s’est garé, le monsieur a tiré sur sa jambe et a récupéré la moto », explique le syndicaliste.

L’assaillant aurait utilisé un fusil artisanal pour commettre sa forfaiture.

Aux dernières nouvelles, une grande partie des balles était toujours logée dans le corps de la victime. « Ils ont fait la radio et ont soustrait quelques plombs mais ça reste à peu près 30 autres plombs encore car c’est un fusil artisanal qu’il a utilisé pour opérer », précise Mory Diakité.

Au cours de la même nuit, beaucoup d’autres taxi-motards ont également été agressés vers le secteur Dianyabhé relevant du quartier Madina dans la commune urbaine de Labé a en croire au secrétaire général du syndicat taxi-moto USTG de Labé. « Beaucoup d’autres taxi-motards ont été pourchassés dans la même nuit par des jeunes qui étaient à bord d’une Mercedez. Mais heureusement selon les informations qu’on a jusqu’à maintenant, toutes les tentatives de ces malfaiteurs ont échoué hier nuit vers le secteur Dianyabhé », conclut-il.

Après avoir rappelé le dernier assassinat sauvage d’un taxi-motard à Daka, le syndicat promet de passer par tous les moyens pour élucider ces violences en cascade sur ses conducteurs.

L’insécurité devient de plus en plus récurrent en Guinée. À défaut de transport public urbain et internait descend, les taxi-motards soulagent bon nombre de gens dans leurs courses journalières.