Inscription de Mouctar Diallo sur la liste de l’UFDG : les clarifications de NFD

07 août 2017 8:08:54
1

Après la sortie du président de l’UFDG, Cellou Dalein Diallo, qui a expliqué chez nos confrères de Chérie FM, comment le leader de NFD, Mouctar Diallo, s’est retrouvé député sous la coupe de l’UFDG, l’ancien ministre de la transition a joint notre rédaction au téléphone pour protester.

En réaction, son parti dit que c’est avec un « grand étonnement et une réelle surprise », qu’il a lu notre article. Mais pour mieux éclairer les lecteurs, il a mandaté son trésorier, Alpha Oumar Diallo, qui, selon ses propres termes, est un « témoin et acteur majeur des négociations », ayant abouti à l’inscription de deux responsables  du parti NFD sur la liste nationale de l’alliance UFDG, lors des élections législatives de septembre 2013.

Réaction du parti NFD

Dans cet article, M. Cellou dit : « Ils le savent. Ce sont eux qui sont venus demander leur inscription sur ma liste. Ce n’est même pas un accord d’alliance entre nos partis politiques. Ce sont des personnes physiques qui sont venues me voir pour solliciter leur inscription ». Ont-ils demandé l’avis de leur base, ont insisté nos confrères. « Ça, je l’ignore. Tout ce que je sais, ce sont eux qui sont venus me voir. Je n’ai jamais dit que je ne vais pas les remorquer. Eux-mêmes, pour la plupart, voulaient aller aux élections locales avec leur propre liste et leur propre couleur. Eux-mêmes, ils l’ont dit. Finalement, un consensus s’est dégagé. On a dit que chacun aille à la conquête des conseillers. Après, on s’unira pour conquérir les mairies. Tout le monde était d’accord autour. Mais ce n’est pas l’UFDG, qui a dit de ne remorquer personne ». Ces propos de M. Cellou sont totalement inexacts et venant d’une personnalité politique de son rang, cela est léger, ahurissant et inquiétant pour la Guinée. 

Respectueusement, je rafraîchis la mémoire de M. Cellou : NFD n’a pas été demanderesse d’une alliance. C’est le président de l’UFDG qui nous a demandés de lui faire une proposition pour une alliance électorale (j’étais présent). Plusieurs consultations inclusives au sein de NFD nous ont permis de répondre favorablement à la demande d’alliance électorale faite par M. Cellou. Après, NFD a constitué une délégation de trois responsables, dont moi-même, conduite par son président pour signifier au président de l’UFDG son acceptation en réclamant quatre places éligibles dans les vingt (20) premières sur la liste nationale. Il a promis de nous répondre après consultations avec ses collaborateurs. Finalement, après plusieurs « va et vient », il dit que l’UFDG ne pourra donner que deux (02) places dont une dans les cinq premières. Nous avons consulté les différents responsables des structures de base de l’intérieur et de l’extérieur du pays et avons tenu une réunion du BEN sur l’ordre du jour suivant : « – Accepter ou non les deux (02) places proposées par l’UFDG – Si oui, désignation de ces deux (02) personnes ». La majorité a accepté et les deux (02) personnes ont été désignées démocratiquement. C’est ainsi que les noms de Mamadou Mouctar Diallo et Saran Touré ont été transmis officiellement à l’UFDG et ont été inscrits sur la liste nationale. Donc, si c’était une démarche personnelle du président Mouctar comme veut le faire croire M. Cellou, la logique et le bon sens voudraient qu’il soit le seul inscrit sur la liste au compte de NFD, mais ils sont au nombre de deux (02). Le deuxième nom de NFD sur la liste semble échapper à M. Cellou.  A ce rythme, M. Cellou Dalein va nier aussi la demande d’alliance faite par l’UFDG au NFD, à travers une très forte délégation qu’il a conduite à notre siège, lors des élections présidentielles de 2015.

Inutile de revenir sur tous les propos de M. Cellou. NFD est concentré au combat contre le système de malgouvernance instauré par le régime du Président Alpha Condé qui fait souffrir les guinéens. Notre préoccupation n’est pas d’ouvrir un débat de personne car la Guinée mérite mieux. Notre préoccupation est plutôt d’agir pour faire de la Guinée un pays véritablement uni, paisible, juste, démocratique et prospère.

Conakry, le 03 Août 2017. 

Alpha Oumar Diallo

 

  • Adolf Condé

    Vous dites qu’il y a alliance alors exhiber l’acte d’alliance et c’est fini. Si vous n’avez pas d’acte d’alliance c’est que vous avez demandé d’être remorqué sur la liste de l’UFDG avec deux de vos membres.