Inondation à Conakry: l’hôtel Sheraton fermé à la clientèle depuis samedi

11 juillet 2017 20:20:44
2

Inauguré en 2016, le Grand Sheraton, un des premiers hôtels du groupe Marriott International en Afrique de l’Ouest, vit une première saison pluvieuse difficile en Guinée. Depuis la grande pluie de samedi 8 juillet, l’hôtel perd en argent. La pluie ayant provoqué une inondation et endommagé le système électrique, l’hôtel a dû déloger ses clients et fermer ses salles de conférences. Et depuis, l’hôtel est en entretien.

Plusieurs évènements prévus à l’hôtel ont dû être transférés dans d’autres hôtels. En visite en Guinée, le patron de Renault Trucks a été finalement logé à Noom hôtel. Une conférence de la Fifa prévue à Sheraton se tiendra finalement à Riviera à partir de ce mercredi.  « Nous ne savons pas encore quand nous allons rouvrir », a indiqué mardi, à Guineenews, Camille Coulibeis, le directeur Marketing de l’hôtel. Pour l’instant, le directeur Marketing affirme être dans l’évaluation des pertes enregistrées.

Situé à Kipé, précisément au niveau du Centre Émetteur, en bordure de mer, l’hôtel Sheraton pourrait connaître les mêmes saisons pluvieuses que la cité Diamond Plaza, située tout près.

 

  • Alseny Bangoura

    c’est grave en guinée tout est mal-parti…

  • CONDÉ ABOU

    De mon point de vue, ceci est un phénomène naturel très triste, mais qui peut bien se produire n’importe où sur le littoral dans le monde. Peut-on dire qu’il s’agisse d’une malédiction de la Guinée ?

    Non, je ne crois pas. Ce n’est pas une malédiction pour la Guinée, rien qu’à voir ce qui s’est passé en Louisianne, en Indonésie, et dans beaucoup d’autres endroits du globe. L’on a envie de dire que cela fait partie de la vie.

    Si vous avez visité les immenses plages de Miami en Floride ou une Ville comme Venise en Italie, vous ne pouvez même pas compter le nombre d’hôtels pratiquement construits sur les eaux.

    Selon la Presse, Dubaï construit, au sein du pharaonique projet The World (ensemble d’îles artificielles), 42 villas flottantes sur trois niveaux, avec chambres à coucher totalement immergées permettant d’avoir une vue sous-marine à 180 degrés. Affichées à 2 millions d’Euros chacune, ces bulles de luxe aquatiques auraient été normalement livrées depuis fin 2016.

    Si l’Émir de Dubaï a déjà commandé une île flottante pour assurer la survie de la dynastie, le Gouvernement des Maldives a lancé avec Waterstudio tout un programme de constructions aquatiques afin de sauver les habitants et le tourisme.

    À Londres aussi, c’est le même challenge d’avoir ce que l’on appelle le pied marin. Face à la pénurie de surface terrestre, l’ancien Maire Boris Johnson avait dévoilé les plans d’un village flottant de 6 hectares qui pourrait être bâti à proximité des Royal Docks sur la rive Est de la Tamise. Outre les habitations, l’ancien élu espèrait en faire une attraction touristique avec restaurants, cafés, commerces et espaces de loisirs.
    Hollande et Norvège, n’en parlons pas au regard du concept architectural très avancé chez eux.

    Espérons que la nature sera plus clémente durant cet hivernage pour notre pays qui n’a pas autant de moyens, et que Marriott International, en tirera une bonne expérience pour ses investissements futurs en Guinée.

    Notre pays doit continuer d’implorer Dieu dans tous ses projets, et garder la force morale pour vaincre les intempéries d’où qu’elles viennent. C’est le plus important.

    Du courage chez Grand Sheraton Guinee. Soyez heureux en Guinee chez vous et chez nous.
    Amen.