Informatisation du cadastre guinéen : le Maroc vole au secours de la Guinée

02 décembre 2017 14:14:17
0

Le foncier guinéen est miné par un problème de litiges qui résulte du doublon dans la délivrance des documents de propriété. Pour cause, le système cadastral n’était jusque-là pas numérisé.

 

 

 

Pour résoudre cette préoccupation, le Maroc vient d’octroyer  un important lot de matériels au service guinéen de la Conservation foncière. Ce don destiné aux services techniques de l’aménagement de la ville et du territoire va permettre d’informatiser et  sécuriser le système cadastral de la Guinée afin de faciliter la délivrance des documents fonciers. La cérémonie de remise a eu lieu 30 novembre dans les locaux de conservation foncière de Conakry, a constaté sur place Guinénews.

Ce don de matériels comprend, selon Ourich Youssef le chef  service des infrastructures informatiques à l’agence nationale  de la conservation foncière du cadastre de la cartographie du Maroc, d’ordinateurs, d’imprimantes, de scanners, des traceurs, des piquets et tout  le matériel que l’hygiène utilise dans son travail.

Avec ce matériel, plusieurs problèmes liés aux conflits domaniaux en Guinée vont être résolus, a déclaré Kabinet Doumbouya, Conservateur foncier à Conakry.  C’est pourquoi, estime-t-il,  ce don arrive au moment opportun.

« Le problème qui mine aujourd’hui le foncier guinéen, c’est le litige. Les conflits dans le quartier. Déjà, on a mis un système au niveau du cadastre à travers un système de saisie et de codification pour empêcher les doublons. Et avec la réception de ces matériels, on va encore améliorer le système», a-t-il indiqué.

C’est le Secrétaire général du ministère de la Ville et de l’Aménagement du Territoire, Mohamed Mama Camara qui a remercié  le Royaume chérifien au nom du gouvernement guinéen et de son département avant de promettre de veiller à l’entretien et à l’utilisation à bon escient de ces matériels reçus.

Il faut par ailleurs, le Maroc envisage de construire bientôt un bloc administratif qui va abriter tous les services du ministère de la Ville et de l’Aménagement du Territoire. Ces actions s’inscrivent, pour rappel, dans le cadre des projets de coopération signés entre les deux pays lors de la visite du Roi Mohammed VI à Conakry au mois de février dernier.