Incendie au Camp Alpha Yaya : le communiqué du gouvernement est insuffisant

23 octobre 2017 10:10:24
0

En Guinée, les incendies se succèdent dans les garnisons militaires et produisent les mêmes effets. Le plus souvent, en pareilles situations, quand l’État parvient à maîtriser les feux, il délivre aussitôt un communiqué laconique et le dossier est clos.

En mars 2001, par exemple, un incendie s’était déclaré à la poudrière du camp militaire Alpha Yaya Diallo, l’un des plus importants de Conakry. Cet incendie avait causé d’énormes dégâts, provoquant des explosions d’obus et d’autres armes stockées.

En septembre 2010, en pleins préparatifs du deuxième tour du scrutin présidentiel, un incendie s’était également produit dans un bâtiment du camp militaire Almamy Samory Touré. Un bâtiment contenant 12 000 urnes et 5,5 millions de bulletins de vote. A l’époque, la CENI s’était contentée de crier au « court-circuit ». Depuis, rien.

Dans la nuit du samedi 21 au dimanche 22 octobre 2017 enfin, un incendie est survenu au camp militaire Alpha Yaya Diallo, provoquant la panique et la peur au sein des populations riveraines. Aucun mort n’a été signalé pour l’heure mais le gouvernement assure que l’incendie; provoqué par un court-circuit, est totalement maîtrisé.

Une très bonne nouvelle.

Cependant, outre cet exploit, c’est-à-dire, parvenir à éteindre les détonations des minutions en peu de temps, on aurait applaudi le gouvernement des deux mains, s’il avait annoncé l’ouverture d’une enquête pour déterminer les circonstances de l’incendie et situer les responsabilités. Le peuple a quand même besoin d’être édifié.

Cela est d’autant vrai que deux cadreurs d’Espace TV ont été interpellés, hier, avant d’être libérés. D’aucuns disent qu’ils ont été interpellés à l’extérieur du camp. D’autres, à l’intérieur du camp. Mais dans l’un ou l’autre cas, leur interpellation est grave.

Puisque, s’ils ont été arrêtés à l’intérieur du camp, il y a un problème. Et pour cause ? Avant d’arriver à l’intérieur du camp, ils sont passés par le portail sans être contrôlés. Et si tel est le cas, cela veut dire que le camp militaire Alpha Yaya Diallo est poreux. Donc, n’importe qui peut entrer. Et c’est grave au lendemain d’un incendie.

Pour toutes ces raisons, le communiqué du gouvernement est insuffisant. Une enquête doit être ouverte.