Guinée vs Libye: la victoire à l’arrachée du Syli vue par Lappé, Damja et Kuffour

01 septembre 2017 12:12:13
0

La victoire à l’arrachée du Syli face la Libye (3-2) permet aux Guinéens de se donner une lueur d’espoir en attendant le résultat du match Tunisie contre  Congo prévu ce vendredi à Tunis.

Une victoire qui n’a pas épargné le sélectionneur guinéen des critiques sur ses changements non payants. Toutefois, le sélectionneur guinéen, lui, n’a pas la même lecture du jeu que tous ses détracteurs qui le vouent ainsi aux gémonies. Selon lui, il y a beaucoup de facteurs qui sont rentrés en jeu pour donner ces 3 buts à 2 qui ont fait passer les Guinéens par tous les états. D’ailleurs, Lappé estime que l’essentiel était d’avoir les trois points. Peu importe la manière.

L’état du terrain, la pression de jouer à domicile, le soleil sont, entre autres, causes du match imparfait du Syli, se plaint Lappé Bangoura. L’entraineur guinéen souligne aussi que son équipe n’était pas forte mentalement. «Je pense que cela nous servira prochainement… On prendra des dispositions », a-t-il dit.

Sur ces changements à la deuxième période, Lappé Bangoura estime qu’il fallait les faire pour permettre à des joueurs de récupérer.

 « Jouer autour de Naby Keita »

Nouvelle superstar du Syli national, Naby Kéita a répondu aux attentes en ouvrant le score dès la 7ème minute du jeu. Mais le joueur a aussi raté un penalty qui aurait pu éviter la frayeur essuyée dans les dernières minutes du match.

Sur le joueur, son entraineur a indiqué qu’il avait demandé à l’équipe de jouer autour de Naby Kéita, devenu depuis lundi 29 août, le footballeur africain le plus cher de l’histoire. Sur le penalty raté, pas question de lui en vouloir.  « C’est un penalty, ça arrive à tout le monde », déclare Lappé Bangoura.

 Une leçon

Comme son entraineur, le défenseur Fodé Camara Kuffour pense que les erreurs défensives de son équipe sont dues à l’inexpérience des jeunes. Il rappelle que les mêmes erreurs leur ont coûté contre le Congo et la Côte d’Ivoire (ce dernier match était au compte des éliminatoires de la CAN 2019).

Au-delà de « l’inexpérience des jeunes », Kuffour estime qu’il est toujours difficile de jouer après la pré-saison. « Les 60 ou les 70 % des joueurs guinéens ne sont pas en jambe », constate le défenseur de 29 ans. En dépit de tout, il croit que la leçon est retenue pour mieux faire contre la Libye, lundi prochain.

 Le voyage

On s’attendait peut-être à ce que Jalel Damja, l’entraineur de la Libye parle du mauvais état du stade du 28 septembre. Mais, il impute la défaite de son équipe au voyage de la Libye en Guinée et à l’absence de quatre de ses joueurs. En dépit de tout, Damja croit que chacune des deux équipes a eu sa période — la première pour la Guinée et la seconde pour la Libye —, mais la chance a été du côté de la Guinée. Il espère quand même remporter le match retour prévu lundi à Tunis (en raison de l’insécurité en Libye, le match Lybie-Guinée a été délocalisé en Tunisie).

Lire vidéo:

 

Une dépêche de Tokpanan Doré et Bangaly Touré