Guinée : Un homme suspecté de meurtre à Siguiri, arrêté à Kissidougou

25 novembre 2017 15:15:44
0

Un homme suspecté d’avoir tué sa femme dans la zone minière de Siguiri et transporté le corps à Kissidougou est actuellement détenu à la prison civile. Tel est le constat fait sur place par votre quotidien électronique Guinéenews©.

Il s’agit d’une affaire qui remonte à plus de deux semaines dont un jeune homme du nom Sayon Mara serait suspecté d’avoir tué sa femme Hawa Keita dans la zone minière de Siguiri avant de renvoyer le corps pour enterrement dans son village d’origine à Toumbekoro située à 15 kilomètres de la commune urbaine de Kissidougou.
De Siguiri à Kissidougou, la redaction locale de Guinéenews© est restée sur les traces de la scène. Un témoin de source famillialle nous a racontés, comment le jeune homme a été suspecté.
« Un soir, il s’est disputé avec sa femme et cette même soirée, nous avons constaté la mort de la femme mais par pendaison. Le jeune homme a pris le corps pour l’envoyer à Kissidougou pour l’enterrement. Sur place, une vieille a insisté sur le fait que le corps soit lavé avant l’enterrement. Malgré le refus du jeune, le corps a été observé et des traces aperçus sur ledit corps », raconte-t-il au micro de votre quotidien électronique.
Face à cette situation, le jeune homme a été  arrêté par les autorités de Kissidougou.
Joint par notre redaction, le commissaire central de la police de Kissidougou a affirmé avoir reçu le jeune homme. « Nous avons reçu le jeune homme, mais le dossier est dans les mains de la justice », a déclaré Pépé Touré.
Pour le juge d’instruction de la justice de paix de kissidougou, le dossier est en marche. « Tout d’abord, vous devrez savoir que moi je suis un juge d’instruction. Je suis tenu par le secret dans l’information des dossiers que je fais dans mon cabinet. Par réquisitoire en date du 20/11/2017, mon cabinet a été saisi d’un dossier de meurtre contre la personne de Sayon Mara. On est à la phase du déroulement de l’enquête. Mais, effectivement, la personne a été placée sous mandat de dépôt depuis le 20/11/2017, le jour de ma saisine de ce dossier. Linformation va évoluer et après, certainement, un jugement va être fait pour effectivement asseoir la culpabilité ou non du nommé Sayon Mara », a-t-il affirmé

 

Faut-il noter en fin que le présumé coupable est à la prison civile de Kissidougou et il attend son jugement.