Guinée : sur les traces de Bruno Blin, le patron de Renault Trucks

0

Le patron de Renault Trucks vient de boucler une visite de quatre jours en Guinée. Arrivé dans la soirée du lundi 11 juillet à Conakry, il a rencontré mardi le Premier ministre Mamady Youla lire http://guineenews.org/renault-trucks-bruno-blin-en-guinee-pour-une-visite-de-quatre-jours/ avant de se rendre à Boké, une localité minière située à près de 400 kilomètres de la capitale. Il est revenu sur Conakry où il a passé la journée pluvieuse du jeudi 13 juillet. Avant de prendre son vol retour, dans la soirée.

A entendre l’homme, Bruno Blin n’a sans doute pas été déçu par sa première visite en Afrique Subsaharienne. Il n’a pas manqué de louanges en faveur du partenaire local TGH PLUS Industries ainsi que des grands clients qu’il a rencontrés durant son séjour. Il a aussi exprimé sa satisfaction par rapport aux discussions qu’il a eues avec le Premier ministre Mamadi Youla, un expérimenté du domaine des mines.

 «Je suis impressionné par les travaux effectués ici.  Grâce à la qualité de nos  camions et à la qualité de notre équipe de maintenance, nous avons pu faire un travail remarquable et satisfaisant », a apprécié le patron du constructeur français lors de sa visite à Boké, chez l’un de ses clients, le consortium UMS-SMB. Le mercredi 12 Juillet, Bruno Blin a exprimé cette satisfaction après un tour dans les installations de SMB (la société minière de Boké ) où il  s’est rendu successivement au port de Dapillon (2ème  port de la SMB),  à l’atelier de maintenance des camions Renault à Kaboye  et dans la mine numéro 268  de Dabiss.

A Boké, Blin a vu. Mais il a surtout entendu, notamment les bons témoignages. «Nous sommes satisfaits de la prestation de Renault et de l’équipe de maintenance, car ce partenariat nous a permis d’améliorer notre productivité », a affirmé en présence de Blin,  Moussa 2  Doumbouya, le directeur du port de Katougouma.

Toujours en compagnie de son partenaire, Dr Alimou Bah Yali de TGH Plus Indusrtie, Bruno Blin était content d’entendre El Hadj Cissé de Sodifis Trans dire qu’il n’y a aucun problème. Ce jeudi, au siège de cette entreprise de transports à Tombolia, dans la  haute banlieue de Conakry, le visiteur a entendu ce que tout chef d’entreprise aimerait entendre de son client. «Il n’y a pas de problème avec Renault. Tout marche bien, les pièces ne sont pas difficiles à trouver et les véhicules tiennent bien », a apprécié El Hadj Cissé, ce client fidèle qui travaille aujourd’hui avec une soixantaine de camions Renault.

 Venu pour renforcer la position de Renault Trucks en Guinée, Bruno Blin part donc avec un sentiment de satisfaction après avoir multiplié les contacts avec les décideurs guinéens et les entreprises privées. Au-delà de l’assemblage et de la vente des véhicules industriels et utilitaires, Renault Trucks veut même s’impliquer dans le projet de traitement des déchets à Conakry. Cela a été en tout cas l’un des points de discussions entre lui  et le Premier ministre Mamadi Youla.

Tokpanan Doré et Amadou Camara