Guinée : La première dame et les femmes leaders, sur le front de la culture et de la paix

08 octobre 2017 20:20:09
0

« Femmes de Guinée, la paix est dans vos mains. »

Ce dimanche 8 octobre, Hadja Djènè Kaba Condé première dame de la République de Guinée, entourée par des femmes leaders du pays, ont tenu une conférence à Conakry. L’ordre du jour consistait à l’implication, la participation effective et active des Guinéennes dans la consolidation ainsi que la promotion de la paix dans le coeur des Guinéens ; tel est le constat fait sur place par Guinéenews©.

“Les femmes guinéennes au service de la paix”, était ce slogan qui se lisait sur les lèvres et surtout, qui était au coeur de cette journée de concertation. Elle a réuni des femmes et jeunes filles dans l’esprit du drapeau blanc, bannière de la paix.

Devant une foule de femmes habillées en blanc, Hadja Rabiatou Sérah Diallo du Conseil économique et social, a indiqué que l’accomplissement du devoir civique est un vecteur de la paix. Par la suite, elle a affirmé  : « Mobilisons-nous femmes de Guinée, avant que les violences ne dégénèrent en destruction, en atrocité ou en crime. Il faut se parler, s’écouter, se tolérer sans discrimination et sans exclusion, car seul le dialogue social peut permettre de dégager l’essentiel des voies à suivre pour assurer la paix et la sécurité de tous. »

Ensuite, Mackalé Camara, ancienne ministre  a martelé la responsabilité qui incombe aux femmes guinéennes. « Ce pays est beau, cette terre nous est chère et nous femmes, avons la responsabilité totale de préserver la paix. Ce pays est exposé au conflit, les violences sont quotidiennes et banalisées dans notre pays. Il faut que chaque Guinéenne sache et se dise qu’elle est responsable de la paix au-delà du discours, au-delà de toute appartenance politique, confessionnelles et sociales », a-t-elle affirmé.

Pour sa part, l’ambassadeur de la paix Elhadj Djériba Diaby, a évoqué le rôle que la Guinée pour instaurer la paix dans les pays de la sous-région. Ensuite, il a regretté l’esprit de haine qui alimente les guinéens et dont les principales sources, sont les acteurs politiques.

Dans son discours, Hadja Djènè Kaba Condé première dame de la Guinée, a rendu un hommage aux devancières telles que Hadja Mafory Bangoura, Jeanne Martin Cissé pour le combat mené pour l’émancipation de la femme.

Poursuivant, elle a remercié les deux anciennes premières dames Hadja André Touré et Henriette Conté pour les efforts consentis dans la consolidation de la paix en Guinée. Avant de souligner : « L’objectif de cette journée de concertation est de pouvoir impliquer les vaillantes femmes de Guinée à la sauvegarde de la paix et au raffermissement du tissu social durement éprouvés ces derniers temps. »

La rencontre a fini par des pistes de solution tirées des séances de travail de groupe sur la problématique de conflits en Guinée, le rôle et la responsabilité des femmes dans la résolution des conflits en Guinée, la résolution 1325 sur le niveau de mise en oeuvre et défis. Mais aussi sur cette invitation de la première dame aux femmes de Guinée : « Femmes de Guinée, la paix est dans vos mains. »