Guinée : CRS procède à la remise officielle de 23 kits scolaires aux Directions Préfectorales de la Santé du pays

11 août 2017 11:11:24
0


Sous la présidence du ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique, Catholic Relief Services (CRS), a procédé à la remise officielle de 23 kits scolaires aux DPS du pays, mercredi 9 août à Forécariah, en présence des autorités préfectorales, communales et des responsables des structures sanitaires.

Sur financement du Fonds Mondial à travers l’ONG CRS, ce geste rentre dans le cadre du renforcement du système national d’information sanitaire (SNIS), de l’amélioration de la capacité opérationnelle des activités de collecte des données sanitaires au niveau des Directions préfectorales de la santé bénéficiaires.

Selon Kwamé Akangah, représentant résident par intérim de CRS, cette remise s’inscrit dans la politique du ministère de la Santé que l’ONG appuie pour l’atteinte des objectifs visés. Le coût total de l’investissement s’élève à 85 000 dollars US. Et les kits sont destinés aux unités en charge du système d’information sanitaire et des statistiques au niveau des préfectures. Cela vise à assurer la permanence de l’énergie solaire et faciliter ainsi la saisie des données dans la plateforme DHIS2 que la Guinée a mise en place avec l’appui de ses partenaires techniques et financiers. « Quand on aura mis en place la totalité de tous les kits scolaires, le montant devrait atteindre 200 000 dollars US », a souligné Kwamé Akangah.

Le représentant résident de l’OMS en Guinée a rappelé pour sa part que son institution appuie le ministère de la Santé pour le renforcement du système national de renforcement sanitaire en particulier à travers la surveillance intégrée de la riposte et le règlement sanitaire international. « L’OMS, avec les autres partenaires techniques et financiers appuie la démarche qui est soutenue par le Fonds mondial, à travers CRS », a soutenu M. Kizerbo.

« C’est une étape importante du développement de notre système de santé en République de Guinée. En effet, elle offrira un cadre permettant de rendre disponible l’information en temps réel pour une prise de décision éclairée sur des interventions visant à améliorer et à renforcer efficacement le système de santé. L’information valide et fiable permet d’une part de mieux cibler et coordonner les interventions d’autre part, de renseigner les activités de suivi et évaluation en vue d’une gestion plus appropriée et des ripostes aux maladies », a indiqué Abdourahmane Diallo.

Selon le ministre, toutes les évaluations faites ces dernières années au niveau de son département ont montré des faiblesses notoires du système national d’information sanitaire, notamment en termes d’exactitude des données, de complétude, de promptitude et d’opérationnalisation sur le terrain.

C’est pourquoi, a-t-il poursuivi, des mesures énergiques ont été engagées par le ministère de la Santé depuis 2015 pour redresser le système national d’information sanitaire. Ce qui a conduit à la mise en place d’une plate-forme informatique de gestion des données, a été installée cette année sur l’ensemble du territoire national. Cet outil permet la collecte, la transmission, le traitement des données, l’analyse et la diffusion rapide des résultats sanitaires à tous les niveaux de la pyramide sanitaire.

Pour le ministre de la Santé et de l’hygiène Publique, le défi majeur reste la fourniture régulière d’électricité dans les structures sanitaires. C’est pourquoi pour relever ce défi, le ministère de la Santé, avec l’appui de ses partenaires a décidé de mettre à la disposition de certaines directions préfectorales de la santé des kits pour garantir les sources d’énergie à base de panneaux solaires.

En plus des 23 kits, 30 autres sont attendus dans les semaines à venir. « Ces matériels doivent servir essentiellement aux activités de traitement, d’analyse et de traitement des données et aux autres tâches importantes qui concourent à l’amélioration de la disponibilité et de la qualité de l‘information sanitaire à tous les niveaux de notre système de santé », a souligné Abdourahmane Diallo avant d’exhorter les utilisateurs du matériel à en prendre soin et en faire un usage rationnel.

Le ministre de la Santé a remercié les partenaires techniques et financiers pour leur appui dans le cadre de l‘amélioration de la Santé de la population guinéenne tout en exprimant sa reconnaissance au Fonds mondial et à CRS pour leur engagement dans le renforcement du système national d’information sanitaire.