lundi, 27 février 2017, 20:24 GMT

Le centre NAFA de Tougué a servi de cadre ce mercredi 15 février à la tenue d’une réunion d'échanges et d’informations des enseignants sur la grève déclenchée par l’inter centrale syndicale de l’éducation (SELCG/ FSPE).

 

Cette rencontre a mobilisé une centaine d’enseignants, des fonctionnaires à la retraite et la coordination préfectorale de l’association des parents d’élèves et amis de l’école et les médias locaux.

Au cours de cette rencontre, des correspondances adressées par l’inter-centrale syndicale de l’éducation (SELCG/ FSPE) ont été lue à l’assemblée. La première était relative aux raisons ayant conduit au déclenchement de la grève, la deuxième faisait état du respect du mot d’ordre de grève.

Quant à la troisième correspondance, elle exhorte les enseignants chercheurs et travailleurs du système éducatif guinéen  à maintenir le mot d’ordre de grève jusqu’à la satisfaction des revendications. La  quatrième information  titrée : «  le général a donné, le professeur a retiré » et la cinquième «  Ne touchez pas à nos acquis », a été également présentée.

Les responsables syndicaux de Tougué ont lancé un appel à l’endroit de tous les enseignants pour le soutien de la grève. Ainsi, deux commissions ont été installées. L’une chargée de  faire une collecte de fonds  pour le soutien de la grève et l’autre chargée de faire la rédaction du rapport de la tenue de cette rencontre d’information à remonter à Labé et à Conakry.

Tous les intervenants lors de la rencontre, ont exhorté les uns et les autres à faire un mouvement d’ensemble, à rester à  la maison et  éviter tout acte de vandalisme et surtout de ne pas céder aux intimidations.

Mamadou Bobo Diallo le Secrétaire général de la  FSPE, a demandé aux enseignants de ne pas s’éloigner de leur poste de travail pour que dès  la suspension de la grève, le travail  recommence.

La fin de la rencontre a été marquée par les bénédictions d’El Hadj Mamadou Saïdou Baldé, président de la coordination préfectorale des parents d’élèves, pour une entente entre syndicalistes et gouvernement et une sortie de crise afin que les cours reprennent dans les écoles.

Tougué, Moyenne Guinée

Alpha Boubacar Barry