«Grève» dans le secteur de l’éducation: le mot d’ordre pas suivi à Kissidougou

13 novembre 2017 17:17:52
0

Le mot d’ordre de « grève » lancé par des dissidents du SLECG (Syndicat libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée ) n’a pas été suivi dans la préfecture de Kissidougou.

En effet, il ressort de notre constat sur le terrain ce lundi, du moins dans les établissements visités que tout s’est normalement bien déroulé au niveau de la commune urbaine de Kissidougou. Du lycée Soundiata Kéita en passant par le collège Sogbé,  nous avons vu les enseignants étaient présents dans les salles de classe où ils dispensaient des cours aux élèves, ignorant royalement le mot d’ordre de grève lancé la veille par des syndicalistes frondeurs.

A la rentrée du collège Ernesto Tche Guevara, un enseignant nous a confié sous l’anonymat que la grève s’il y en a, elle est vouée à l’échec à cause de la cacophonie qui règne au sommet du mouvement syndical à Conakry.  Pour lui, les leaders sont corrompus sinon les revendications sont légitimes.

Au lycée Ibrahima Bah, on a interrogé certains élèves sur cette grève. Ils ont tous unanimement affirmé que la grève n’est pas une bonne chose pour eux. Toutefois, ils plaident à ce que le gouvernement revoie le traitement salarial des enseignants pour améliorer leurs conditions de vie.