Grand Reportage : Télimélé, cité frondeuse, oubliée de l’Etat mais futur eldorado

04 septembre 2017 17:17:55
0

S’il y a une préfecture en Guinée qui paraît oubliée par l’Etat, c’est bien Télimélé. Enclavée, inaccessible, en manque de tout ou presque, elle est réputée insoumise et frondeuse. Insoumise, parce qu’elle a tenu tête à tous les précédents régimes successifs.

Frondeuse parce que lors des soulèvements populaires de janvier et février 2007 contre le régime de feu Lansana Conté, au moins 38 bâtiments administratifs avaient été pillés.

Pourtant, au regard de son potentiel et de sa position géographique stratégique, Télimélé a tout pour se développer à la vitesse de l’éclair. Elle qui tire son nom d’un arbre local « Téli ». « Téli-Méli », c’est l’appellation en poular et soussou du même arbre.

D’aucuns l’appellent : « Télimélé, wona bourouré ». Entendez Télimélé n’est pas la brousse. D’autres : « Télimélé, gooto gaynay ». Entendez Télimélé, un seul suffit. D’autres enfin « Hoorè Loubha ». Allusion à la montagne au pied duquel elle est bâtie.

Administrativement, Télimélé relève de la Basse Guinée. Mais historiquement, elle relevait du Foutah. Une position, qui lui créerait plus de tord que de bien. C’est l’avis de L. Diallo, natif de la ville, enseignant ayant servi cinq ans à Mamou et vingt ans à Kindia.

« Le problème majeur de Télimélé, c’est sa position géographique. On dirait un enfant rejeté. Quand les projets arrivent au Foutah, on dit qu’elle est de la Basse Guinée. Quand ils arrivent en Basse Guinée, on dit qu’elle est du Foutah. L’exemple le plus illustratif, c’est le barrage de Kaléta, ils nous ont dit d’attendre Souapiti », a-t-il fustigé.

Preuve par dix qu’elle paraît oubliée, le seul ministre originaire de la ville, depuis Dadis Camara à Alpha Condé, ce fût le général Mamadou Korka Diallo, qui fût ministre du commerce sous Dadis Camara et ministre de l’élevage sous Sékouba Konaté et Alpha Condé. A part lui, aucun ministre.

D’une superficie de 9 000 km2, Télimélé compte treize sous-préfectures et fait frontière avec huit villes. C’est la seule préfecture en Guinée qui a autant de villes frontalières. La commune urbaine, repartie en six quartiers, a dépassé les 57 000 habitants.

Dernier point, et non des moindres, Télimélé n’exporte pas des piments comme ceux piquants de Mamou. Ni des pains comme ceux de Pita. Au contraire, elle est connue pour ses stars : Léga Bah, Binta Laly Sow et « Bérévété » ou pour ses marabouts, qui auraient le don de faire reprendre à Celine Dion sa chanson « pour que je t’aime encore », vantant les marabouts d’Afrique.

Dans ce reportage, l’envoyé spécial de Guinéenews va s’intéresser à la ville de Télimélé sur trois volets. D’abord, l’état de dégradation avancée des routes. Que ce soit les routes inter-villes. Que ce soit les routes du centre- ville. Ou enfin, les routes menant aux sous-préfectures. A Télimélé, le premier problème de la ville, c’est donc la route.

Preuve que la ville est quasi inaccessible, nous avons fait sept heures à l’aller et sept heures au retour entre Kindia et Télimélé. Sur 135 Km. A peu près le même temps pour un passager en provenance de Johannesburg de rallier Dakar par vol. Et si un gros camion tombe en panne sur la chaussée, les véhicules sont obligés de rouler dans la brousse pour contourner.

Dans la deuxième partie, nous évoquerons les chantiers de la ville, comme le projet d’adduction d’eau, qui se heurte à des difficultés, l’électrification de la ville et le projet de bitumage des voiries urbaines. Le bitume à Télimélé, c’est une première depuis sa création.

Enfin, l’ouverture, très prochaine, de l’institut international de santé de Télimélé d’une capacité d’accueil de 350 étudiants pour trois ans de formation sur six filières. Une initiative des frères Amadou Yombo Diallo et Mamadou Aliou Diallo, originaires de Télimélé.

Infirmier d’état, sage-femme, technicien de santé publique, technicien de laboratoire et pharmacien (Type B). Alors que le Type A concerne les assistants techniques de santé.

Abdoulaye Bah, envoyé spécial de Guinéenews à Télimélé