jeudi, 30 mars 2017, 02:43 GMT

Après son succès pour l'adoption de la loi sur la citoyenneté et l'organisation de la première édition de la semaine nationale de la Citoyenneté et de la paix en novembre, puis son classement parmi les cent africains les plus influents en 2017, le ministre de l’unité nationale et de la citoyenneté, Gassama Diaby, effectue une offensive de charme à l’international, trois ans après sa standing-ovation à Genève en 2014.

 

En deux jours, l’émissaire du gouvernement guinéen, qui est en terrain connu, en raison de ses précédents passages appréciés, aura deux rendez-vous clés pour son pays.

 

Le premier, il participera, ce lundi 20 mars, à l'ouverture officielle du vernissage de l'exposition photographique sur le thème "La Guinée en attente de Justice’’, qui met en scène des visages et des témoignages des victimes de violence politiques  en Guinée depuis 1958. Une exposition conjointement organisée par la FIDH et l'OGDH, de concert avec l'Union Européenne, à la Rotonde du Mont Blanc à Genève.

 

Le deuxième sera pour le 22 Mars dans la grande salle du palais des Nations Unies. Là, il prendra part à un grand débat interactif autour de la problématique de l'impunité en Guinée. Un exercice qui commencera devant les représentants de tous les États membres du Conseil des Droits de l’Homme des Nations, les organisations internationales de défenses des droits de l'homme et celles de la Guinée.

 

Au menu, Gassama Diaby fera un discours devant ce gotha d’invités, suivi d’un débat interactif et des questions- réponses. Un exercice dans lequel l’hôte excelle avec brio, et même à Genève où il est connu pour son franc parler qui n'épargne personne, ni son camp politique, ni l'opposition, ni la société guinéenne, parfois ni même les relations internationales Chacun en prend pour son compte et pour son grade.

 

En plus de ses deux grands rendez-vous, le ministre aura aussi d’autres contacts avec les institutions internationales à Genève et les structures travaillant sur les questions de Droits de l’Homme, de citoyenneté, de réconciliation nationale et de démocratie.

 

Comme son passage remarqué en 2014 à Genève ou celui de 2015 à New York, l’intervention du ministre Gassama Diaby, qui bénéficie d’ailleurs d'une grande crédibilité et d’une grande écoute à l’étranger comme en Guinée, reste vivement attendue.

 

Connu par ses engagements pour la démocratie et la promotion de la citoyenneté et des droits de l'homme, Gassama Diaby est apprécié pour son langage franc et direct, construit autour d’un argumentaire intellectuel de haut niveau. Même si certains ont voulu l’en éloigner, il est toujours sollicité dans le cadre des débats et rencontres sérieuses pour l'avancement si urgent et si impérieux de ces sujets en Guinée.

 

 

La Guinée par les Guinéens.

Guineenews