vendredi, 20 janvier 2017, 22:10 GMT

Depuis les années 2000, Fria n’a pas connu une fête digne du nom. Le passage de la crise a enfoncé le clou. Un festival et une foire artisanale s’organisent désormais dans la Cité de l’Alumine au son de la musique et de la lumière.

 

 

Tous les soirs,  hommes, femmes, jeunes et vieux rallient le terrain Konko Sylla pour assister au concert géant. Personne ne veut se faire conter les choses et chacun y trouve son compte.

 

“Fria est maintenant debout” : c’est le slogan sur les lèvres des citoyens dans les cafés, au marché, comme dans les lieux de regroupement, a constaté le correspondant sur place de Guineenews.

 

“Je n’ai jamais vu un podium  de telle envergure avec une sonorisation pareille depuis  plus de trente ans. Je suis comblé de joie et je ne pourrai que remercier l’initiateur de ce projet et les organisateurs. Tous les soirs, je vais avec ma petite famille à la foire manger. Et après, on va assister au concert des artistes que je découvre à l’œil nu pour la première fois. Fria s’est relevé. Bravo à Macka Traoré, nous sommes fiers de lui. ”

“Depuis le temps des Français où les fêtes de fin d’année étaient belles, cette année-là, c’est extraordinaire avec cette marée humaine tous les soirs au Terrain Rouge. C’est vraiment nostalgique de voir un si beau monde. On ne sent pas que nous sommes en crise avec cette organisation que nous saluons de passage. Je souhaite que chaque année, les organisateurs reprennent la même chose. Mais seulement, je constate l’absence des services de sécurité “, nous ont livré respectivement Hamidou Keita et Mohamed Soumah.

 

Les plus jeunes, quant à eux, sont plus qu’heureux de voir sur scène leurs artistes vedettes, qu’ils regardent à travers la télévision et souhaitent que Macka Traoré et son comité d’organisation fassent de Fria la plateforme de la musique guinéenne et internationale. Pourquoi pas?


 

Mamadou Guèye