Football : La Guinée a abrité le séminaire Foward de la FIFA pour la zone ouest A et B

14 juillet 2017 0:00:06
0

Après la RDC pour l’Afrique centrale, c’est la Guinée qui a abrité le séminaire du programme Foward de la FIFA pour la zone ouest A et B. Démarré mercredi, cet atelier qui a regroupé 15 présidents de fédération et secrétaires généraux, s’est achevé ce jeudi dans un réceptif hôtelier de Conakry.

Pour le président de la Fédération Guinéenne de Football, Antonio Souaré et le ministre en charge des Sports Siaka Barry, c’était un honneur pour leur pays d’abriter ce séminaire de l’instance faîtière du football continental.

« A travers ce séminaire, la  Guinée commence à retrouver sa place dans le concert des grandes nations de football qu’elle avait perdue. On tient donc à remercier la FIFA pour la confiance placée en nous », a exprimé mercredi, lors de la cérémonie d’ouverture, le président de la FEGUIFOOT, Antonio Souaré.

Au nom du gouvernement, le ministre Siaka Barry a réitéré les remerciements de la Guinée à l’endroit de  la FIFA, mais aussi de la CAF. Il a rappelé que l’implication de la FIFA dans la résolution de la crise à la tête du football guinéen, en 2016, avait permis à la FEGUIFOOT de revenir à une situation normale. « Ces remerciements sont d’autant plus sincères que l’intervention de ces instances faîtières a permis à la Guinée de rompre avec un désespoir qui s’installait au sein de notre peuple face à  la dégradation de notre sport en général et du football en particulier. A cause de ces crises majeures, notre football s’était transformé à un grand malade entre nos mains », a indiqué Siaka Barry. « Grâce à vos efforts, grâce à votre soutien, ce grand malade commence à redonner signe de vie », s’en est-il réjouit…

Le séminaire de deux jours a été supervisé par sept délégués de la FIFA dont le directeur de Développement FIFA pour l’Afrique et les Caraïbes,  Veron Mosengo-Omba. Celui-ci a indiqué que le Forward-FIFA est un programme dont les plus grands bénéficiaires sont en Afrique.  « Il y a plus de 47 pays qui en ont profité…donc, c’est un continent qui a dévoré ce projet  », a dit Omba.

Pour ce programme dont l’objectif est d’amener la discipline à atteindre tout son potentiel pour que chacun puisse la pratique sans restriction, la FIFA a organisé des ateliers à travers le monde pour informer le plus grand nombre de fédérations et de confédérations des nouvelles opportunités de financement.