Flambée de manifs: le RPG monte au créneau et dénonce une manipulation politicienne

21 octobre 2017 17:17:17
0

Suite à la recrudescence des émeutes de la part des jeunes réclamant l’amélioration des services sociaux de base tant dans la capitale qu’à l’intérieur du pays, le parti au pouvoir, le RPG Arc-en-ciel est monté au créneau pour dénoncer ce qu’il appelle une ‘’manipulation politique’’ tout en invitant ses militants à la sérénité et à la vigilance, a-t-on constaté ce samedi 21 octobre au siège national du parti à Gbessia.

A en croire l’ancien député, N’Faly Raoul Camara,  qui présidait l’Assemblée générale du jour, les manifestants ne sont pas des militants du RPG et taxe leur plateforme revendicative d’être plus ou moins non fondée.

«Ne vous affolez pas. Ces gens-là (manifestants, NDLR) vont se fatiguer. Ceux qui s’agitent à l’intérieur du pays, ne sont pas des vrais militants du RPG. Ils sont infiltrés et nous les connaissons tous», a-t-il dénoncé.

S’exprimant sur le cas de la préfecture de Kéréouané dont il est originaire, le médecin Raoul Camara jure que le fond du problème est d’ordre politique. «C’est une manière de déstabiliser le RPG avant la tenue des élections communales et communautaires. Mais, c’est déjà une peine perdue», a-t-il minimisé.

En revanche, N’Faly Rahoul Camara soutient que sa préfecture a bénéficié des infrastructures à l’occasion de la fête tournante de l’indépendance. «La ville de Kérouané a connu une certaine évolution suite à la célébration de la fête tournante dans le pays. Elle a eu un marché, le siège de la préfecture qui a été complètement rénovée. Le Commissariat,  La gendarmerie et la  Gare routière ont été également modernisés. A ceux-ci, viennent  s’ajouter les écoles », a-t-il rappelé.

S’agissant des infrastructures, M. Camara a annoncé que les financements sont déjà acquis. «Pour les routes et les ponts, les financements sont obtenus et très prochainement, les travaux vont démarrer », a annoncé l’ancien député de Kérouané.

Poursuivant, N’Faly Raoul Camara dira ne pas comprendre que la population  ait voté 96,8% RPG et que cette même population affirme que le président ne travaille pas. «C’est purement politique», a-t-il accusé.

Lire vidé: