Finances : Ecobank agit pour stimuler le commerce international en Guinée

21 octobre 2017 11:11:19
0

En partenariat avec le ministère du Commerce, Ecobank, première banque panafricaine a organisé vendredi 20 octobre à Conakry un forum sur le commerce international. Présidé par le ministre Marc Yombouno, ce forum a mobilisé des cadres du ministère du Commerce, des opérateurs économiques, des cadres d’autres institutions bancaires, des partenaires, des responsables des entreprises productrices, exportatrices et importatrices.

L’initiative de ce forum, pour Ecobank, est de démontrer son engagement continu à stimuler une plus grande activité commerciale en Guinée.

L’objectif du forum est tisser un partenariat solide avec le ministère du Commerce pour accompagner les PME ; être la banque panafricaine qui accompagne dans la compétitivité des entreprises africaines ; présenter le savoir-faire Ecobank dans le domaine du Trade (produits, plates-formes digitales, qualité de service, partenaires internationaux) et être une banque leader dans le domaine du Trade en Guinée.

Dans son intervention, Marc Yombouno a salué l’initiative d’Ecobank, qui dit-il, se présente aujourd’hui comme leader dans le cadre de la disponibilité d’informations et de produits au service du secteur privé.

‘’C’est aussi une très bonne chose pour permettre au pouvoir public de ressortir la bagatelle d’opportunités ou de facilités qui existe des fois, mais qui est méconnues par le secteur privé», a indiqué le ministre du Commerce en invitant Ecobank à continuer dans la même lancée tout en collaborant davantage avec le ministère du Commerce en vue d’un meilleur accompagnement du secteur privé.

«Nous sollicitons que cette rencontre soit rééditée. C’est pourquoi, nous avons sollicité auprès de Ecobank l’établissement d’un protocole de partenariat pour que nos deux institutions puissent mettre en synergie, les potentialités et tout ce qui est disponible pour booster notre secteur privé dans le cadre de la compétitivité du commerce guinéen. C’est une très une bonne chose et aujourd’hui, le commerce en sort heureux et renforcé de ce que nous avons vu de la volonté de Ecobank et aussi de la disponibilité en termes de produits issus du secteur privé », s’est réjoui Marc Yombouno avant d’insister auprès de Ecobank sur la nécessité de l’établissement d’un partenariat gagnant- gagnant, avec le ministère du Commerce, dans l’intérêt du secteur privé guinéen

Pour sa part, Chanou Moukaramou, Directeur Général de Ecobank, a expliqué l’importance du  commerce international pour le développement économique d’un pays. Cependant, a-t-il souligné, ce commerce à un faible taux sur le continent africain, représenté à seulement 2%.

‘’C’est pour inverser cette tendance qu’Ecobank s’investit à travers la facilitation des opérations entre les opérateurs économiques guinéens et les autres à travers le monde. Nous restons très motivés et très optimistes, en se disant qu’on pourrait développer ce partenariat public-privé et surtout le secteur privé en Guinée. Aujourd’hui, nous nous sommes efforcés dans un temps relativement court à donner le maximum d’informations, d’explications pour permettre aux opérateurs de connaître tout ce qu’ils ont à disposition pour pouvoir développer le financement du commerce international», a déclaré Chanou Moukaramou.

Faut-il le rappeler qu’au cours de ce forum, trois thèmes clés ont été abordés : l’importation, l’exportation et la digitalisation des produits bancaires. Ainsi, le forum a permis aux importateurs, exportateurs, gouvernement, partenaires institutionnels et régulateurs publics de se rencontrer et d’échanger sur les problématiques liées au commerce avec un objectif commun: tirer partie des échanges commerciaux et du commerce inter régional en Afrique, l’évolution de l’industrie du Commerce en Guinée.

Ce fut aussi une occasion majeure pour Ecobank Guinée de montrer son savoir-faire et de démontrer pourquoi la banque est en train de devenir un leader du marché en fournissant des prêts commerciaux syndiqués et des solutions structurées de financement du commerce des marchandises pour faciliter les transactions frontalières en Afrique subsaharienne.

La rencontre a pris fin par la remise d’un satisfecit au ministre du Commerce, pour son soutien au secteur privé et la visite des stands.