Fin à Macenta et à Gueckedou du Projet de Relèvement Multisectoriel Post Ebola (ORME)

27 novembre 2017 10:10:54
0

Lancé en janvier 2016 pour une durée de 22 mois, le projet Opération de Relèvement Multisectoriel post Ebola (ORME) dans les préfectures de Gueckedou et Macenta a officiellement pris fin le 22 novembre 2017 dans la préfecture de Macenta, c’était à l’occasion d’un atelier bilan dudit projet.

Cette cérémonie bilan a regroupé les élus locaux des deux préfectures, les représentants des autorités régionales de N’Nzérékoré ainsi que les représentants de Plan International Guinée et des ONG partenaires.

Sur financement de l’union Européenne pour un montant de 3,3 millions d’Euros (soit 31 milliards GNF) ce projet a soutenu pendant deux ans le rétablissement et le renforcement de la résilience des communautés dans les 15 communes les plus affectées par Ebola dans les préfectures de Gueckedou et Macenta.

Durant les deux ans de mise en œuvre, le projet a touché plus de 28 mille élèves et plus de 700 enseignants. La résilience communautaire aux maladies à potentiel épidémique a été renforcée et centrée sur l’Ecole. La reprise de l’enseignement a été soutenue et améliorée et les élèves ont été préparés aux examens. La protection communautaire des enfants vulnérables est également renforcée. Les enseignants sont formés à déceler les cas à risque, la cohésion sociale qui était fragilisé pendant Ebola est rétablie, les ménages les plus affectés ont reçu un soutien matériel et financier pour relancer leurs activités.
Satisfait de ces différentes réalisations, le représentant du Directeur Pays de Plan International a salué la bonne collaboration entre tous les acteurs clés pour l’atteinte de ces objectifs.

« Je voudrais vivement féliciter l’Union Européenne à travers sa Délégation en Guinée pour cet appui financier qui a apporté un changement qualitatif dans la vie des communautés dans les domaines de la santé, eau hygiène assainissement, de l’éducation, de la protection de l’enfant, de l’économie des ménages et de la résilience. Qu’il me soit également permis d’exprimer notre reconnaissance et nos sincères remerciements aux autorités administratives pour le soutien et leur disponibilité tout au long de ce projet » a déclaré Michel Kamano Directeur des programmes.

Par ailleurs le Directeur de Cabinet du Gouverneur de Nzérékoré a salué les efforts de Plan International et de l’Union Européenne pour leur implication indéfectible dans la lutte contre Ebola en région forestière. Au nom des populations bénéficiaires, il s’est engagé à pérenniser les acquis du projet dans les autres localités de la région.

Pour rappel, l’épidémie d’Ebola a causé des dommages émotionnels et physiques aux survivants et aux communautés. Les enfants ont été les plus touchés en raison de leur vulnérabilité et de leur besoin de soutien spécifique pendant que les efforts étaient concentrés sur la lutte contre la maladie

Plan International et l’Union Européenne ont été en première ligne de la riposte dans le pays aux côtés des autorités guinéennes et des partenaires techniques et financiers.