Faute d’entretien, le gouvernorat de Mamou présente une mauvaise image

24 septembre 2017 13:13:27
1

Réhabilité à l’occasion de la célébration nationale du 56ème anniversaire de notre indépendance, le gouvernorat de Mamou présente aujourd’hui une mauvaise image, une conséquence de la démission des plantons en juillet dernier.

La rédaction locale de Guinéenews a fait un tour dans le milieu, le constat est décevant. Les déchets plastiques  qui jonchent  la cour attirent l’attention du visiteur. Le gazon a été remplacé par les mauvaises herbes. A l’entrée principale du bloc, des morceaux de pain, des restes d’aliments, des bouts de papier, voila ce qui vous accueille. Dans les couloirs menant aux différents bureaux du rez-de-chaussée et du premier étage, la poussière et les toiles d’araignées indiquent le manque de nettoyage des lieux. Faute d’eau, les toilettes internes sont inutilisables, quant à celles externes il faut se doter d’un cache-nez pour pouvoir les utiliser.

Certains travailleurs ont confié que depuis le départ des plantons, ce sont eux qui payent de leur poche, des femmes pour dégager les ordures dans leur bureau. « Actuellement ici au gouvernorat, c’est une honte après que l’Etat a débloqué des milliards pour réhabiliter le bloc, les occupants sont incapables d’entretenir le local », réagit un cadre des lieux qui a requis l’anonymat.

Lorsqu’on a senti notre présence sur les lieux, l’équipe de l’assainissement de la commune a été sollicitée d’urgence pour dégager les déchets à la rentrée principale. 

Ne parlons pas des centaines de millions reçus comme subvention pour le fonctionnement du gouvernorat, mais où sont destinés les fonds générés par la salle de conférence et la cantine quand on sait que périodiquement il ne se passe pas une semaine, cette salle n’accueille pas un atelier des ONG nationales et internationales.

Payés en deçà de 200 mille francs par mois et après avoir passé une vingtaine d’années, les plantons du gouvernorat ont jeté l’éponge au mois de juillet dernier et depuis le gouvernorat est à la merci des ordures et saleté de toute nature. Il est temps que les locataires du milieu prennent les dispositions pour redonner à ce bâtiment toute sa splendeur à l’image du bloc administratif de la préfecture qui constitue une fierté pour Mamou.

  • CONDÉ ABOU

    C’est le comble de l’absurdité pour une Ville historique promise à de si belles perspectives de modernisation et qui prouve déjà qu’elle est complètement en avance par rapport à l’écrasante majorité des Villes de province en Guinée. Allez visiter Lola, Yomou, Gaoual, Télimélé, Tougué et que sais-je davantage ?

    C’est totalement inadmissible que le Gouvernorat de Mamou, puisse tomber par terre de cette façon si dramatique et honteuse, moins de 3 ans après les investissements colossaux et que personne n’attendait d’ailleurs de la part du Président de la République à cette époque.

    Suggestion et proposition à Guineenews Mamou:

    Qu’il vous plaise Cher Monsieur le Correspondant de Guineenews, de bien vouloir étudier sur place la possibilité de faire une communication pointue à l’endroit de tous les Eleves et Etudiants du Secondaire et de tous les Citoyens volontaires de Mamou, pour que dans un élan patriotique et civique, tous puissent consacrer 1 ou 2 week-ends de volontariat par mois, spécialement dédiés à l’assainissement de ce patrimoine public.

    Les résultats d’un tel volontariat civique donneront certainement à réfléchir aux maîtres actuels des lieux.

    Il vous appartiendra d’imaginer, via les médias, toutes les solutions possibles en vue d’organiser un ou plusieurs évènements sportifs et culturels, pour lever de modestes fonds et pour maintenir la mobilisation citoyenne en vue de sauver le patrimoine historique de cette prestigieuse Ville de Mamou. Ces fonds pourraient servir aux achats de sandwichs et de boissons, d’equipement et autres outillages ou produits d’entretien des bureaux et toilettes publiques du Gouvernorat.

    Puis, à la fin, vous distribuerez aux lauréats qui se seront les mieux distingués, des certificats de citoyenneté et de reconnaissance pour leur contribution au développement de Mamou.
    SOS pour sauver le patrimoine historique et urbain de Mamou.

    Dieu certainement, vous comblera de sa bénédiction Cher Monsieur Badicko Diallo, après cette démission collective inqualifiable de l’Administration Publique, connue bien entendu, pour sa culture budgétivore et ses lettres de noblesse anti-économiques.

    Bonne journée de Dimanche chez vous et merci pour la courtoisie de Guineenews.