Faranah : le stade régional transformé en pâturage

04 novembre 2017 10:10:12
0

Bientôt le lancement officiel du championnat national de Ligue 2 Pro. Pour cette saison sportive 2017-2018, le stade régional de Faranah inquiète plus d’un, car il présente une bien triste physionomie. Il se trouve abandonné depuis la fin de la saison précédente et est peu praticable à cause de cet état piteux.

Il  a été clôturé en 1985 par le préfet d’alors, Alain Diallo, a-t-on appris. Depuis, ce temple du football à Faranah ne bénéficie d’aucune stratégie d’entretien par les gestionnaires. C’est pourquoi, les familles riveraines ont fini par transformer ce bijou régional en pâturage. Dès le mois de juillet, les familles riveraines n’ont plus où attacher les bœufs sinon que dans l’enceinte du stade régional. Ce qui fait que pendant les heures d’entraînement, à partir de ce mois, les bœufs, les moutons, les chiens errants et les footballeurs se mêlent. Pourtant, il génère des recettes pendant le championnat de Ligue 2 professionnelle. Où vont ces montants perçus alors que  le stade est totalement à l’abandon?

Le constat est vraiment alarmant : du portail non fermé à la tribune officielle, non couverte et fissurée par endroits, en passant par la cour à la pelouse toujours inondée en saison pluvieuse et poussiéreuse en saison sèche. Des individus malintentionnés n’hésitent pas à entrer nuitamment dans ce stade pour faire leur sale besogne. Certains jeunes désœuvrés en ont fait leur aire de jeu tombola pour  se procurer de l’argent, d’autres pour fumer du chanvre indien. A cela s’ajoutent les détritus jetés par des familles riveraines aux abords du portail et qui s’accumulent de jour en jour. Tout cela se passe au nez et à la barbe des autorités et des dirigeants sportifs. Aucune disposition n’est prise pour remédier à cette situation.

Selon des sources, Faranah a bénéficié d’un gazon  synthétique et au moins deux missions sont passées pour la délimitation du stade. Les citoyens attendent d’en savoir davantage.

Pour beaucoup d’observateurs, la construction des stades régionaux devrait être l’une des priorités des autorités en charge des Sports. Des stades qui pourraient servir à délocaliser des rencontres internationales en cas de nécessité. Il faut rappeler que le football est le sport le plus populaire dans le pays et constitue  un facteur de renforcement des liens entre les jeunes.