jeudi, 30 mars 2017, 02:45 GMT

Quand Toumba Diakité prit la poudre d’escampette après sa tentative d’assassinat contre l’impulsif Dadis Camara, en décembre 2009, le président par intérim de la transition d’alors, le général Sékouba Konaté, mit la tête du présumé auteur aux enchères.

 

Une villa et 200 millions GNF, c’est le cadeau promis pour quiconque arrêterait Toumba Diakité.

 

Depuis, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts. Et voilà que les autorités sénégalaises, huit ans après les faits, ont arrêté Toumba Diakité et l’ont même extradé vers Conakry.

 

Question simple, certes, mais pleine de bon sens : à qui la villa et les 200 millions de francs guinéens ?

 

Le Sénégal ou bien la Guinée ?

 

La promesse est une dette, dit-on.

 

 

Abdoulaye Bah

Conakry, Guinée 224-622-14-15-09

Abdoulaye Bah