jeudi, 30 mars 2017, 02:44 GMT

eduAprès une première vague de 40 enseignants venus des institutions d’enseignement supérieur, c’est le tour à une nouvelle vague d’enseignants qui sont au nombre de 140 de bénéficier de la formation axée sur la maîtrise et l’utilisation des outils des Nouvelles Technologies de l’Information et de Communication (NTIC). C’est le conseiller du ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Pr. Ahmed Tidiane Diallo qui a lancé ce lundi 20 mars les travaux de cette deuxième session, à l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry (UGANC).

 

 

Dans son allocution de bienvenue, le Recteur de l’UGANC et  Président de la conférence des Recteurs et des Directeurs généraux des institutions d’enseignement supérieur, Dr. Doussou Lancinet Traoré a rappelé que ce présent projet initié par l’Association EDUCETERA a pour objectif principal la qualification des enseignants chercheurs en situation de classe sur la maitrise et l’utilisation des outils des nouvelles  technologies et de l’information et de la communication.

 

Poursuivant, Dr. Doussou Lancinet Traoré a affirmé que ce programme de la formation porte sur plusieurs thèmes dont celui relatif aux NTIC dans l’enseignement, dans la recherche  et dans la création des réseaux de recherche et d’échanges scientifiques où seront présentées les différentes possibilités d’utilisation des NTIC dans l’enseignement et la recherche.

 

«En deuxième volet, les enseignants vont bénéficier des différents moyens pour constituer des réseaux comme des groupes de recherche, des forums et de collaboration dans le cadre de la planification scientifique. Les techniques de conception des cours interactifs permettront aux apprenants de s’imprégner du principe des cours interactifs et des formes de conception de ces cours ainsi que leur accompagnement  dans la prise en main de quelques outils de conception», a-t-il expliqué.

 

Dans la même logique, Dr. Traoré a indiqué que les techniques de conception des cours interactifs phase avancée vont permettre aux enseignants de capitaliser les acquis en phase d’initiation afin d’avoir un niveau respectif leur permettant de pouvoir concevoir des cours en format numérique et interactif dans tous les domaines d’enseignement pour pouvoir les publier sur une plateforme d’enseignement numérique et pour pouvoir aussi démultiplier les enseignements reçus.

 

Dans son intervention, le président de l’Association EduCetera, Chérif Baldé a fait savoir qu’ils ont été marqués par la détermination des enseignants à vouloir s’approprier de la formation à travers de la publication et de la conception des cours interactifs, lors de la première session qui s’est déroulé du 25 janvier au 5 février 2016.

 

«Nous avons eu un soutien sans faille des autorités  de l’UGANC ainsi que le département en charge de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique», a-t-il témoigné avant d’ajouter que la volonté de son association, c’est de faire en sorte que les enseignements, eux-mêmes, définissent à travers les réalités du pays, concevoir l’éducation guinéenne.

 

Dans son discours de d’ouverture, le représentant du ministre à cette cérémonie a dit que la tenue de cet atelier portant sur la formation des formateurs pour la production des contenus interactifs constitue la concrétisation de la politique de son département basée sur les NTIC.

 

Selon lui,  il s’agit de doter le système éducatif guinéen en général et du département en charge de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique en particulier, d’outils nouveaux pour l’amélioration de la qualité et de la construction des compétences.

 

«Le recours des NTIC doit permettre de rénover et démocratiser l’éducation et former des jeunes à des nouveaux métiers. La formation des enseignements au double plan de la discipline et de la pédagogie est une priorité du département. Elle constitue également un des axes essentiels de la réforme proposée par la commission nationale de réflexion sur l’Education, instituée par le chef de l’Etat au mois de mai 2016», a déclaré Pr. Ahmed Tidiane Diallo.

Sékou Sanoh

Conakry, Guinée 224-664-35-11-21

Sékou Sanoh