jeudi, 30 mars 2017, 02:40 GMT

 

La circulation sur les deux principaux axes qui relient la haute banlieue au centre-ville de Kaloum est paralysée ce lundi 20 février. Suite à la fermeture des classes, les jeunes  sont sortis dans les rues ce matin pour exiger la réouverture des classe.

 

A Tombolia jusqu’à Sangoyah, en passant par Enta, la circulation est moins dense et des débris de pneus brulés sont visibles sur la route. A Cosa, aux environs de 9h50, il n’y avait aucun taxi sur la route menant à Bambéto même s’il n’y avait pas de barricades sur ce tronçon.

 

A Bambéto (10h10), les jeunes brûlent des pneus alors que les agents de maintien d’ordre sont confortablement assis dans leurs véhicules.

 

manifs3Contrairement aux émeutes passées, les jeunes de l’autoroute ‘’Fidel Castro’’ sont plus chauds que ceux de ‘’Le prince’’. De l’aéroport au rond-point de Gbessia, les jeunes, en très grand nombre, affrontent les forces de l’ordre composées de gendarmes et de policiers en leur lançant des pierres. Des tirs de sommation ont été entendus (10h35). Sur la chaussée, les policiers avec l’appui des gendarmes, essayent de dégager la route en y enlevant les barricades. Mais les jeunes massivement mobilisés n'en démordent pas. Par moment, ils arrivent à chasser les agents. Devant eux, ils lancent des slogans hostiles au président Alpha Condé.

 

Voir lien vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=kHKnOnKwAV0&feature=youtu.be

Alhassane Bah