Émeutes de Boké : Boureima Condé annonce un bilan lourd et des mesures urgentes

16 septembre 2017 23:23:29
0

Samedi nuit, au lendemain de cinq jours d’émeutes à Boké, au nord-ouest de Conakry, le gouvernement a déploré un bilan lourd. Selon le ministre de l’Administration du territoire, qui s’est exprimé sur la situation durant le journal télévisé de 20h 30, il y a eu deux morts et d’énormes dégâts matériels.

« On déplore, suite à cet évènement grave à Boké, deux cas de décès que le président de la République a fortement déploré et a instruit au Premier ministre qu’il soit pris de façon diligente des mesures amenant à faire toute la lumière sur ces deux cas de décès et que les éventuels coupables répondent devant la loi », a indiqué le ministre Bouréma Condé dans un communiqué lu durant le journal.

Poursuivant la lecture de son communiqué, le général Bouréma Condé a indiqué que parallèlement à ces deux cas de décès, on dénombre 14 gendarmes blessés, sept policiers,  56 civils dont trois évacués à l’hôpital de Kamsar.

Du point de vue des dégâts matériels, le ministre cite : des magasins pillés, deux camions de la gendarmerie nationale brulés, les locaux de la compagnie départementale de la gendarmerie brûlés, des pick-up calcinés, trois motos brulées, les archives de la gendarmerie brûlées.

Le ministre a aussi indiqué que le marché central de Boké a été pillés, deux conteneurs défoncés, le village communautaire ( construit dans le cadre de la fête tournante de l’indépendance) vandalisé, le bloc administratif régional saccagé, les véhicules de commandement du gouverneur et du préfet caillassés,

« Il faut noter également l’immobilisation de centaines de véhicules en provenance de la Guinée-Bissau et de la Gambie voisines, et leurs passagers rançonnés par certains manifestants. Notons également que les domiciles des agents de sécurité logeant dans les quartiers sont vandalisés et leurs familles pourchassées, le train de la CBG bloqué et la gare saccagée. L’empêchement également d’un technicien de la CBG de procéder à des réparations sur le groupe défectueux ».

Le ministre a fini par indiquer que trois groupes électrogènes dont deux de 0,5 mégawatt et un d’un mégawatt sont en train d’être acheminés sur Boké pour s’ajouter à deux autres groupes d’un mégawatts. Objectif : rendre effectif, dans les meilleurs délais, la fourniture du courant électrique.