Elections communales: trois partis d’opposition créent un front électoral

03 juillet 2017 15:15:12
0

Le calendrier des élections communales n’est pas encore dévoilé, mais déjà, les partis politiques commencent à affuter leurs armes. Les partis ‘’Nouvelles Forces Démocratiques (NFD) de Mouctar Diallo, l’Union des Forces du changement (UFC) d’Aboubacar Sylla et le Rassemblement pour le Développement Intégré de la Guinée (RDIG) de Jean-Marc Telliano affinent leur stratégie en vue de ces prochaines échéances électorales.

En vue de réaliser une belle performance lors de ces élections communales, puis les législatives et la présidentielle, ces partis viennent de créer le Front pour l’Alternance Démocratique (FAD).

«Les partis politiques ont décidé de renforcer leur union, d’unir leurs efforts et de prendre ensemble leurs responsabilités historiques pour sceller une alliance durable dans l’esprit de convivialité et de fraternité capable de provoquer une véritable alternance en Guinée. Par ce rassemblement, les partis politiques membres de cette alliance entendent construire et entretenir une alliance politique solide fondée sur des principes démocratiques et de l’Etat de droit ainsi que sur des valeurs de tolérance, de dialogue, de recherche constante du compromis et de paix », a déclaré Aboubacar Sylla, président de l’UFC à la faveur d’une conférence de presse qu’ils ont tenue ce lundi 3 juillet à Conakry.

Parlant des actions que mèneront les membres du FAD, Aboubacar Sylla explique : «les partis alliés sont convenus de la mise en œuvre des mesures suivantes :  développer ensemble une stratégie efficace pour la prochaine victoire aux élections locales, aux élections législatives de 2018 ainsi qu’à la présidentielle en 2020 ; développer des candidatures concertées pour les élections à venir ; présenter des listes communes et de mettre en œuvre des stratégies désistement réciproque pour maximiser leur chance de victoire ; créer ensemble des structures de coordination des élections par el suivi des processus électoraux jusqu’à la proclamation des résultats ; coordonner ensemble les différentes campagnes électorales dans un esprit d’équité et de compréhension mutuelle ; procéder à l’élaboration d’un programme commun de gouvernement en cas de victoire à l’élection présidentielle. »

Selon les conférenciers, la création de cette alliance n’est pas synonyme à un départ de l’opposition républicaine qui serait une organisation informelle. Cette alliance est également par le fait que l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) veut aller en solo lors des élections communales.