Éducation – Examens nationaux : Les mises en garde du DPE de Faranah

19 juin 2017 2:02:33
0

A la veille du lancement officiel des examens nationaux, le nouveau patron de la direction préfectorale de l’éducation de Faranah par intérim a bénéficié d’un entretien de la rédaction locale de Guineenews©. Au cours de cet entretien, Daouda Doumbouya ou Mongo Béti pour les intimes élèves qui l’ont pratiqué dans les salles de classe du grand lycée Gamal Abdel Nasser de la place, a levé le ton en lançant les ultimatums ; il a mis en garde toute personne non autorisée dans un centre d’examen.

Sur ce, il a précisé :  » Tout individu qui va être appréhendé dans le centre et qui n’est pas autorisé à mettre pied, sera saisi par l’autorité de la sécurité et gardé au niveau de la justice.  » « Par ce que nous avons dit que les différents centres cette année, ne sont pas du tout violables. Personne ne doit mettre pied si elle n’est pas autorisée. Et quiconque met pied, on le prend, il sera traduit devant la justice. Et ça, la mesure c’est propre pour toute la population. Même les enseignants, celui qui n’est pas choisi comme surveillant, il ne doit même pas rouler au tour d’un centre à plus forte raison mettre pied dans l’enceinte. Donc, les dispositions sont prises « , a-t-il affirmé.

 » Du point de vu surveillance à l’intérieur, là aussi, il y a beaucoup de dispositions prises a-t-il insisté. Tout surveillant qui, de par sa surveillance, on arrive à découvrir des fraudes dans sa salle, sera éliminé et le candidat aussi sera éliminé. Mais le surveillant, lui, on va l’envoyer directement à la justice a-t-il précisé. Donc, cette année, les mesures sont draconiennes. On ne va pas blaguer. Ils (surveillants) sont là pour empêcher la fraude. Pour ça, il faut qu’ils (surveillants) soient très vigilants. Nous allons faire un bon choix et nous allons responsabiliser chacun. Celui qui trahit ce choix là, alors, il va se retrouver ailleurs « , a-t-il insisté.